Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Yeti au trophée de la robotique e = m6

21/05/2004 09h08, par MaVille.com

Les élèves ingénieurs participent cette semaine au concours national

Ingéniosité et performance. Yeti est un robot créé par sept étudiants de l'école d'ingénieurs Ensieta qui participent cette semaine à la 11e édition de la coupe de France de robotique e = m6.
Une petite merveille d'électronique, d'informatique et de mécanique. Voici Yeti, le robot créé par sept étudiants en quatrième année à l'Ensieta (École nationale des ingénieurs et techniques d'armement) (1). Cette semaine, à la Ferté-Bernard, dans la Sarthe, il participe à la compétition de robotique organisée par l'émission télévisuelle e = m6.

Des matchs de rugby particuliers appelés les « coconut rugby » attendent Yeti. L'aire de jeu - un terrain de 3 m sur 2 - comporte des ballons de rugby miniature. Les robots s'affrontent en 1mn30. Ils doivent marquer le plus possible d'essais ou marquer des drops en envoyant la balle entre les deux poteaux. Trois impératifs sont à respecter selon le cahier des charges connu seulement depuis novembre : éviter les palmiers, la capacité à se saisir des petites balles ovoïdes en mousse et de les déposer dans le but adverse.

Équipé d'une caméra

Mais, d'abord, il faut dépasser la phase de l'homologation qui a eu lieu mercredi. Le robot est testé face à lui-même. Puis, jeudi, la compétition a commencé. « Plus de 200 robots sont inscrits, précise Sylvain Flageolet, un des étudiants. Nous aurons cinq matchs à jouer ». Huit engins seulement pourront concourir pour la finale.

« On est parti de rien », rappellent ces étudiants qui n'ont pas ménagé leur peine pour réussir ce challenge intégré pour leurs études. « Toutes les semaines, on y a consacré seize heures en moyenne », explique Thibault Chevron.

Un soin particulier a été accordé à la réalisation des cartes électroniques. « C'est le plus important. Souvent, lors d'une compétition, un composant grille. Et c'est fini ! » frissonne Sylvain. Yeti est équipé d'une caméra pour visualiser la balle. Ensuite, un rouleau les aspire. La balle est stockée puis est relancée grâce à une herse qui se soulève. Le robot fonctionne avec des piles.

L'année dernière, l'équipe de l'Ensieta avait terminé à la 79e place. L'équipe de cette année se dit confiante. Mais qu'importe le résultat. Pour Renaud Cariou : « C'est un des rares projets d'école qui permet de passer rapidement de la théorie à la pratique. En plus, on a travaillé en équipe. C'est très formateur ».


(1) Le yeti est la mascotte de l'école en référence aux élèves militaires diplômés et appelés : ingénieurs des études et technique de l'armement, ou « ieta ».

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique