Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Un adolescent américain réussit à «débloquer» l'iPhone d'Apple

27/08/2007 07h29, par 20Minutes.fr

Un Américain de 17 ans, George Hotz, a dévoilé sur son blog un système pour «débloquer» l'iPhone du groupe Apple, lui permettant de fonctionner avec d'autres opérateurs télécoms que le groupe ATT, qu'Apple a jusqu'ici choisi comme opérateur exclusif.

Avec l'aide d'autres hackers d'un groupe collaboratif international surnommé «Dev Wiki», qui s'était donné pour but de débloquer l'iPhone depuis son lancement fin juin, il décrit une série d'étapes complexes qui contournent les verrous empêchant l'utilisation de cartes SIM autres que celles d'ATT.

Plusieures heures

Avec cette technique, qui prendrait plusieurs heures aux néophytes, l'iPhone fonctionne avec les cartes SIM de l'opérateur américain T-Mobile ou d'autres opérateurs GSM, explique cet étudiant résidant à Glen Rock, dans le New Jersey (est), près de New York.

Depuis fin juin, une gigantesque course s'était engagée entre les hackers du monde entier pour débloquer l'iPhone. Ce jeune homme frêle, aux cheveux en bataille, dont la chambre est remplie d'une pagaille de matériel technique et électrique, y a consacré toutes les dernières semaines.

«J'ai vécu et respiré avec ce téléphone depuis deux mois», a-t-il raconté au journal du New Jersey, The Record, vendredi. Il estime avoir passé environ 500 heures pour concevoir sa technique.

D'autres systèmes de déblocage ont été créés, mais qui contrairement au sien nécessitent l'achat de pièces supplémentaires, selon lui. George Hotz a mis en ligne sur l’Internet une vidéo montrant son iPhone débloqué, qui avait déjà été visionnée plus de 130.000 fois vendredi matin.

Ni ATT ni Apple n'avaient pu être joints vendredi midi pour commenter cette information.

«Cela en valait la peine»

«Certains de mes amis pensent que j'ai gâché mon été, mais je trouve que cela en valait la peine», a conclu le jeune homme, qui démarre en septembre ses études de neurologie au Rochester Institute of Technology.

Il a aussi déclaré ne pas avoir voulu commettre un acte malveillant mais juste s'amuser, et affirme que la loi américaine, le Digital Millennium Act de 1998, l'y autorise.

Sa manipulation technique pourrait bien déclencher un trafic d'iPhone débloqués, dès avant le lancement de l'appareil en Europe et en Asie dans les mois qui viennent.
DR ¦ Iphone désossé

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique