Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Scentys, un écran plasma diffuseurs d’odeurs

12/03/2007 19h07, par News.fr

L'écran mis au point par Presensia ouvre la voie à la diffusion simultanée d'images, de son et de parfums. Pour l'instant réservé à des fins de marketing et de publicité, il devrait trouver des applications pour le grand public.

Il sera peut-être courant, dans quelques années, de regarder un film avec des séquences en "odorama". C'est l'idée de la start-up Presensia, à l'origine d'un écran plasma d'un nouveau genre, qui associe une dalle de très haute définition à des diffuseurs d'odeurs. Résultat, quand une image de rose s'affiche, une fragrance intense vous parvient, comme si vous l'aviez sous le nez.

L'idée de lancer un dispositif sensoriel « qui associe image, son et odeur » a germé, en septembre 2004, dans l'esprit des fondateurs de la société, Clément Jeanjean et David Suissa. Pour son lancement, après une première levée de fonds de 400 000 euros, Presensia a décroché 190 000 euros auprès de l'Oseo et du Critt (Centre régional pour l'innovation et le transfert de technologies). 

Son écran, baptisé Scentys, est protégé par trois brevets. Il comporte un module de diffusion de parfum, qui peut accueillir de quatre à seize fragrances. Créé sur mesure, ce module s'insère dans un écran plasma à un emplacement ad hoc. Il permet de parfumer une surface de 50 m² pendant 200 heures. Pour mettre au point les capsules de billes parfumées, Presensia travaille avec des créateurs de fragrances, comme le suisse Givaudan.

Sous-titres "olfactifs"

L'algorithme de diffusion de Scentys « permet d'alterner différentes odeurs, qui se couplent avec les séquences vidéo, par un système de sous-titres olfactifs. Comme pour les sous-titrages écrits de films, un protocole permet de synchroniser la vidéo et les fragrances », précise David Suissa.

Premiers séduits, les industriels pour lesquels les arômes constituent une valeur-clé. Givaudan, Guerlain, Christian Dior, Unilever figurent ainsi parmi les clients de la société, mais aussi Mont Blanc, qui l'a utilisé pour promouvoir ses produits en cuir, ou encore le Club Med et le Printemps Haussmann. Des producteurs de vins et spiriteux s'y intéressent aussi, comme Hennessy. Et d'autres peuvent être tentés, en misant sur une fragrance pour créer un nouvel univers autour de leur marque. Preuve que le marketing sensoriel commence à s'imposer, l'agence de marketing sensoriel ByVolta s'y intéresse aussi.

Déjà présents lors d'animations comme les défilés de mode et réceptions, les écrans Scentys seront bientôt utilisés pour des promotions de produits sur des lieux de vente. Ils devraient ainsi apparaître dans certains rayons entourés d'une demi-coque.

Enfin, si les écrans Scentys se destinent à un marché professionnel, ils ouvrent la voie à de nouveaux usages pour le grand public. La technologie a ainsi été utilisée l'année dernière pour certaines séquences du film "Le parfum", lors de son avant-première. Des constructeurs d'écrans de télévision auraient contacté la start-up qui affiche pour 2006 un chiffre d'affaires de 200 000 euros

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique