Retour en haut

Saft Groupe SA annonce ses résultats pour le premier semestre 2007

31/08/2007 07h44, par PR Newswire

PARIS, August 31 /PRNewswire/ -- Saft, leader dans la conception, le développement et la production de batteries de haute technologie pour l'industrie et la défense, annonce ses résultats pour la période de six mois jusqu'au 30 juin 2007.

Chiffres clés du semestre

- Croissance extrêmement soutenue du chiffre d'affaires semestriel de 10,5 % à taux de change constants (+7,5 % en publié).

- L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) et le résultat opérationnel (EBIT) ont été impactés par un coût moyen du nickel élevé au cours du premier semestre dû au décalage avant que les hausses de prix soient mises en oeuvre, conformément à la sensibilité annoncée par Saft dans ses prévisions initiales.

Perspectives pour l'exercice 2007

- L'objectif de chiffre d'affaires est maintenu malgré un effet de change défavorable. Pour l'ensemble de l'exercice 2007, le chiffre d'affaires reste attendu dans le haut d'une fourchette de 580 à 600 millions d'euros (aux taux de change moyens enregistrés depuis début 2007).

- Les prévisions de résultat sont maintenues, en fonction de la sensibilité précédemment annoncée aux prix élevés du nickel au premier semestre de $45k/tonne comparé au $34k/tonne pris comme base dans les prévisions.

- Le second semestre bénéficiera de l'effet positif des hausses de prix et de la chute récente des coûts du nickel.

- La couverture d'une proportion des achats de nickel au second semestre plafonnée à $35k/tonne devrait amener les coûts moyens annuels du nickel à environ $40k/tonne et a diminué la sensibilité aux variations de cours pour 2007.

- La dynamique d'activité reste forte, soutenue par des conditions de marché favorables.

John Searle, Président du Directoire, a déclaré : <>.

Résultats consolidés pour le premier semestre 2007 M EUR Premier semestre 2007 2006 Variation 2006 Variation Hors éléments en % Publié en % non récurrents Chiffre d'affaires 302,1 280,9 7,5 % 280,9 7,5 % Marge brute 81,8 88,5 -7,6 % 88,5 -7,6 % Marge brute en % 27,1 % 31,5 % 31,5 % EBITDA 50,4 54,0 -6,7 % 54,0 -6,7 % Marge EBITDA en % 16,7 % 19,2 % 19,2 % EBIT 36,3 41,2 -11,9 % 41,2 -11,9 % Marge opérationnelle en% 12,0 % 14,7 % 14,7 % Résultat avant impôt(*) 22,3 32,2 -30,7 % 47,7 -53,2 % Résultat après impôt(**) 15,8 21,7 -27,2 % 31,1 -49,2 % Résultat par action (EUR) 0,86 1,17 -26,5 % 1,68 -48,8 %



Remarques :

1. Le périmètre de consolidation est resté inchangé entre 2006 et 2007.

2. Le résultat opérationnel (EBIT) fait référence au résultat opérationnel net, avant frais de restructuration et autres produits et charges.

3. L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) fait référence au résultat opérationnel avant amortissements, frais de restructuration et autres produits et charges.

(*) Y compris le résultat avant impôt non récurrent de 15,5 millions d'euros induit par la création de JC-S en 2006.

(**) Y compris le résultat avant impôt non récurrent de 9,4 millions d'euros lié à la création de JC-S en 2006.

Ce communiqué de presse comprend les Etats Financiers en annexe.

Disponibles également sur http://www.saftbatteries.com vous trouverez :

- Les comptes intermédiaires de Saft 2007 comprenant les Etats Financiers Consolidés Intermédiaires ;

- Une présentation sur les résultats semestriels de Saft.

Chiffres clés

- Au premier semestre 2007, Saft a enregistré un chiffre d'affaires de 302,1 millions d'euros, contre 280,9 millions d'euros au premier semestre 2006, ce qui représente une progression de 7,5 % aux taux de change courants et de 10,5 % à taux de change constants.

- Le recul de l'EBITDA et de l'EBIT au premier semestre 2007 s'explique par l'augmentation significative des cours du nickel et par l'effet différé sur le chiffre d'affaires des hausses de prix appliquées en conséquence, (particulièrement IBG) :

- L'EBITDA s'élève à 50,4 millions d'euros (16,7 % du chiffre d'affaires), contre 54,0 millions d'euros (19,2 % du chiffre d'affaires) en 2006 ;

- L'EBIT atteint 36,3 millions d'euros (12,0 % du chiffre d'affaires), contre 41,2 millions d'euros (11,9 % du chiffre d'affaires) en 2006.

- Hors produit non récurrent issu de la création de JC-S en 2006, le résultat après impôt ressort à 15,8 millions d'euros, contre 21,7 millions d'euros en 2006. Outre les prix du nickel, le résultat après impôt a été affecté par les éléments suivants :

- L'augmentation des pertes de JC-S (comptabilisé par mise en équivalence), joint venture de Saft et de Johnson Controls créée afin d'adresser le marché des véhicules hybrides et électriques ;

- Les variations des taux de change sur la dette bancaire (2,8 millions d'euros de perte au premier semestre 2007, contre un effet de change positif de 2,1 millions d'euros sur les six premiers mois de 2006).

- Le résultat par action ressort à 0,86 EUR, contre 1,17 EUR en 2006.

- Au 30 juin 2007, la dette nette s'élevait à 309 millions d'euros, contre 300,6 millions d'euros au 31 décembre 2006, avec un ratio dette nette sur EBITDA de 3,2x. Cette augmentation de la dette nette s'explique par une augmentation du besoin en fonds de roulement due à :

- La croissance ;

- La part croissante du nickel dans le besoin en fonds de roulement (qui devrait s'inverser au deuxième semestre si les coûts du nickel restent aux niveaux actuels);

- L'effet saisonnier - le besoin en fonds de roulement de Saft est généralement plus élevé en milieu d'année qu'en fin d'exercice, pour les raisons suivantes :

- constitution de stocks en milieu d'année en prévision des fermetures d'usines pendant l'été ;

- davantage de charges sociales à payer en fin d'année.

Résultats par division Premier semestre au 30 juin 2007 Division Chiffre d'affaires Variation du chiffre d'affaires EBITDA Marge EBITDA M EUR (en %) M EUR (en %) SBG 121,7 4,9 % 28,9 23,7 % IBG 137,3 16,6 % 21,8 15,9 % RBS 43,1 8,9 % 1,7 3,9 % Autres 0,0 - 2,0 Total 302,1 10,5 % 50,4 16,7 % Premier semestre au 30 juin 2006 Marge Division Chiffre d'affaires EBITDA EBITDA M EUR M EUR (en %) SBG 119,9 28,1 23,4 % IBG 120,7 30,4 25,2 % RBS 40,3 - 1,8 - 4,5 % Autres 0,0 - 2,7 Total 280,9 54,0 19,2 %



Montants exprimés à taux de change courants, à l'exception de la variation du chiffre d'affaires, qui est exprimée à taux de change constants.

Specialty Battery Group (SBG)

Le chiffre d'affaires de la division SBG a progressé de 1,5 % en publié, à 121,7 millions d'euros, et de 4,9 % à taux de change constants relativement au premier semestre 2006. Ce taux de croissance à taux de change constants s'élève à 5,9 % après déduction du chiffre d'affaires réalisé au premier semestre par les piles à dépolarisation par air (1,1 million d'euros), une activité mineure abandonnée fin 2006 et revendue.

La croissance de la division est donc conforme à nos attentes à moyen terme, à savoir une progression de 4-5 % pour SBG. Le seul aspect relativement décevant demeure le chiffre d'affaires des ventes à l'armée américaine, dont les commandes ont été reportées suite à l'expiration du principal contrat quinquennal, qui devrait faire sous peu l'objet d'un nouvel appel d'offres. Cet élément est toutefois compensé par le taux de croissance à deux chiffres des batteries lithium-ion des segments Satellites et Systèmes de défense de nouvelle génération.

La marge EBITDA reste très solide grâce à l'effet de levier de ventes en augmentation. SBG n'utilise pas de quantités significatives de nickel et était donc beaucoup moins affecté par les augmentations de prix des matières premières.

Industrial Battery Group (IBG)

Au premier semestre, le chiffre d'affaires de la division IBG a progressé de 13,8 % en publié, à 137,3 millions d'euros, et de 16,6 % à taux de change constants, par rapport au premier semestre 2006.

Saft estime que 3 % à 4 % de cette progression de chiffre d'affaires résultent des hausses de prix décidées face à la hausse des coûts du nickel. Tous les grands segments affichent une forte augmentation au premier semestre, chacun d'entre eux enregistrant des taux de croissance à deux chiffres. Les Télécoms se sont particulièrement bien comportés, avec des gains de parts de marché, ce qui a entraîné une accélération des ventes de batteries nickel-cadmium, qui constituent l'alimentation de secours pour les terminaux décentralisés du réseau de téléphonie fixe d'AT&T. Saft s'attend à ce que les projets dans les Télécoms génèrent un chiffre d'affaires supplémentaire au cours des prochaines années, tout en dégageant cependant des marges inférieures à celles des autres segments de la division IBG.

Le recul de la marge sur EBITDA de la division s'explique essentiellement par l'effet différé des hausses de prix appliquées face à l'augmentation des coûts du nickel. Les cours du nickel au comptant sur le London Metal Exchange (LME) sont passés de 15 000 dollars la tonne au premier semestre 2006 à 45 000 dollars au premier semestre 2007 (voir le graphique ci-après). La division IBG a revu ses prix à la hausse le 1er juillet 2006, le 1er janvier 2007 et le 1er avril 2007. Toutefois, ces différentes augmentations demandent environ six mois pour se répercuter sur le chiffre d'affaires, puisqu'elles ne concernent que les nouvelles commandes à compter de la date d'application du relèvement et que la division IBG dispose généralement d'un carnet de commandes à plusieurs mois. De ce fait, le chiffre d'affaires du premier semestre 2007 n'a pu bénéficier que de la première de ces hausses de prix. Les marges d'IBG devraient toutefois se redresser au second semestre, en conséquence des facteurs suivants :

- L'effet sur le chiffre d'affaires de la deuxième hausse de prix au second semestre ;

- L'effet sur le chiffre d'affaires de la troisième hausse de prix au dernier trimestre 2007, ce qui alignera les tarifs d'IBG sur un cours du nickel de l'ordre de 35 000 dollars la tonne ;

- Le prix moyen de la tonne de nickel en juillet 2007 était à 33 400 dollars ;

- Saft a annoncé fin juillet que suite à un repli des coûts du nickel, elle avait procédé à la couverture de 70 % de ses achats entre août et novembre 2007 avec un plafond à 35 000 dollars par tonne. Précisons qu'aucune couverture n'a été mise en place après cette période.

Rechargeable Battery Systems (RBS)

Au premier semestre, le chiffre d'affaires de la division RBS a augmenté de 6,9 % en publié, à 43,1 millions d'euros, et de 8,9 % à taux de change constants, par rapport au premier semestre 2006.

Saft estime qu'environ 15 % de cette croissance du chiffre d'affaires est liée à l'ajustement des prix, qui a toutefois été compensée par des pertes en volume de l'ordre de 6 %. Au moment d'énoncer ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2007, le groupe tablait sur une absence de progression pour la division RBS, selon l'hypothèse que la croissance en valeur issue des hausses de prix serait effacée par des pertes en volume. Sur le premier semestre, cette projection a été dépassée, en partie grâce à la solide performance du segment Électronique professionnelle.

La progression de la marge EBITDA de la division RBS s'explique par :

- La politique tarifaire - RBS a instauré une majoration sur les prix du nickel à compter du 1er juillet 2006 (effective pour toutes les ventes RBS au premier semestre 2007), alors que le premier semestre 2006 avait pâti du début de l'augmentation des coûts du nickel;

- Les effets positifs de la restructuration - RBS a appliqué au premier semestre 2006 un plan de restructuration dont les retombées positives sont apparues à partir du second semestre 2006 ;

- Une perte d'efficacité de la production au premier semestre 2006, pendant la mise en place du plan de restructuration.

- RBS fabrique quelques produits intermédiaires pour les ventes supplémentaires réseaux télécoms de IBG.

Autres

- Le poste <> rassemble les charges des fonctions centrales du groupe telles que l'informatique, la recherche, la gestion centrale, les services financiers et l'administration, dont une part est refacturée aux différentes lignes de produits.

- La diminution des coûts s'explique principalement par une augmentation du chiffre d'affaires, puisque la refacturation centrale aux lignes de produits est exprimée en pourcentage de ce dernier.

Johnson Controls - Saft Advanced Power Solutions LLC (<>)

JC-S a fait notamment l'objet des événements suivants en 2007 :

- GM a conclu avec JC-S un programme de développement de batteries lithium-ion destinées à un véhicule hybride rechargeable (le 4x4 Vue Green Line de Saturn);

- Daimler Chrysler a signé un contrat avec JC-S pour la fourniture de batteries Li-ion avancées pour une flotte test de 20 camionnettes de livraison hybrides rechargeables Dodge Sprinter aux Etats-Unis.

- JC-S a négocié avec The Royal Bank of Scotland plc un financement allant jusqu'à 15 millions d'euros pour l'unité de production de Saft en construction sur le site de RBS à Nersac. Les lignes de production, en cours d'installation, ont déjà produit avec succès différents prototypes à la date prévue.

Perspectives M EUR S1 2006 2006 publié publié Chiffre d'affaires 280,9 560,2 EBITDA 54,0 99,3 EBIT 41,2 73,5 Résultat après impôt 21,7 37,9 Taux de change euro/dollar 1,23 1,26 Prix du nickel au comptant sur le LME (milliers de dollars/t) 17.4 24,2 Effet de change au prix du marché sur la dette nette (MEUR) 2.1 4.0 M EUR S1 2007 2007 2007 publié révisé révisé Ni = 34 000 $/t Ni = 40 000 $/t Chiffre d'affaires 302,1 580 - 600 590 - 600 EBITDA 50,4 99 - 103 96 - 98 EBIT 36,3 71 - 75 68 - 70 Résultat après impôt 15,8 34 - 38 32 - 34 Taux de change euro/dollar 1,33 1,26 1.33 Prix du nickel au comptant sur le LME (milliers de dollars/t) 44,7 34,0 40,0 Effet de change au prix du marché sur la dette nette (MEUR) -2,8 0,0 0,0



Les prévisions initiales de Saft pour l'exercice 2007 reposaient sur les hypothèses suivantes :

- Un prix moyen du nickel sur le LME de 34 000 dollars la tonne, plus une sensibilité à la baisse de l'EBITDA et de l'EBIT de 0,9 million d'euros pour chaque hausse de 1 000 dollars du prix de la tonne de nickel ;

- Le taux de change euro/dollar effectif de 2006, à savoir 1,26 dollar pour un euro.

Les nouvelles prévisions de Saft tiennent compte des éléments suivants:

- Le dynamisme du chiffre d'affaires du premier semestre suppose des projections de ventes plutôt dans le haut de la fourchette d'estimations initiale ;

- Les chiffres reposent à présent sur le taux de change effectif du premier semestre 2007, à savoir 1,33 dollar pour un euro. Sachant qu'environ 40 % du chiffre d'affaires de Saft est libellé en dollars, cet ajustement se traduit par une augmentation de 2 % des prévisions de ventes (et de résultat) ;

- Un coût moyen du nickel sur le LME estimé à 40 000 dollars la tonne pour l'année 2007, calculé à partir des éléments suivants :

- Le cours moyen du nickel sur le LME était de 44 700 dollars la tonne au premier semestre ;

- Il atteignait en moyenne 33 400 la tonne en juillet ;

- Saft a couvert 70 % des besoins de la division IBG pour les mois d'août à novembre, avec un plafond de 35 000 dollars la tonne.

- Cette réévaluation de notre estimation du prix du nickel à 40 000 dollars la tonne, contre une estimation initiale de 34 000 dollars, induit une variation de l'ordre de 5,4 millions d'euros pour l'EBITDA et pour l'EBIT.

Les prévisions de résultat après impôt de Saft supposent également un taux d'imposition effectif de 33 % et ne tiennent pas compte de l'impact des variations des taux de change au prix du marché sur la dette bancaire.

Le recul du résultat après impôt par rapport à 2006 intègre également les conséquences de la hausse des investissements de JC-S, ainsi que de l'augmentation des taux d'intérêt et des amortissements (tous ces éléments sont restés inchangés par rapport aux prévisions initiales du groupe).

Précisons en outre que la rentabilité du premier semestre est traditionnellement plus importante que celle du second, en raison de la fermeture des usines en été et durant la période de Noël.

À propos de Saft

Saft (Euronext : SAFT) est le spécialiste mondial de la conception et de la fabrication de batteries de haute technologie à usage industriel. Les batteries Saft sont utilisées dans les applications de haute performance, notamment dans les infrastructures et les processus industriels, le transport, l'espace et la défense. Saft est le premier fabricant mondial de batteries au nickel-cadmium à usage industriel et de piles au lithium primaire pour des applications variées. Le groupe est également le premier producteur européen de batteries de technologies spécialisées pour la défense et l'espace. Avec un effectif mondial d'environ 3 900 salariés, Saft est présent dans 17 pays. Ses 16 sites de production et son réseau commercial étendu lui permettent de servir ses clients dans le monde entier.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Saft : http://www.saftbatteries.com

INFORMATION JURIDIQUE IMPORTANTE ET AVERTISSEMENT

Les informations financières présentées dans le présent document pour les six mois jusqu'au 30 juin 2007 constituent un extrait des états financiers semestriels consolidés de Saft Groupe SA pour cette même période, approuvés par le Directoire et par le Conseil de surveillance, revus par le Comité d'audit du Directoire et soumis à un examen simplifié par les commissaires aux comptes officiels de la société.

Certaines déclarations figurant dans le présent document contiennent des prévisions qui portent, entre autres, sur des événements futurs, des tendances, projets, objectifs ou résultats d'opérations. Il convient de ne pas accorder un crédit excessif à ces prévisions, qui comportent par nature des risques, identifiés ou non, et des incertitudes pouvant donner lieu à un écart significatif entre les résultats réels ou les objectifs de Saft et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.

Annexes Bilan intermédiaire consolidé ACTIF en millions d'euros Au 30 juin 2007 Au 31 décembre 2006 ACTIF Actif non courant Immobilisations corporelles nettes 106,6 107,5 Immobilisations financées par crédit-bail 3,3 3,3 Participation dans des entreprises associées 17,3 21,2 Immeubles de placement 0,4 0,5 Ecart d'acquisition 109,6 111,5 Immobilisations incorporelles nettes 244,4 247,7 Participations dans des sociétés liées 0,4 0,4 Impôts différés actifs 11,7 10,6 Créances financières 2,3 2,3 496,0 505,0 Actif courant Stocks 86,1 71,3 Créances et comptes rattachés 152,2 136,5 Instruments financiers dérivés 0,9 1,8 Trésorerie et équivalents de trésorerie 48,2 61,6 287,4 271,2 Total de l'actif 783,4 776,2 PASSIF en millions d'euros Au 30 juin 2007 Au 31 décembre 2006 CAPITAUX PROPRES Capital 18,5 18,5 Prime d'émission (15,2) (2,6) Rachat d'actions (0,7) (0,6) Réserves de conversion (1,3) (3,9) Réserves de juste valeur 12,5 13,8 Réserves de consolidation 98,2 81,5 Intérêts minoritaires 0,7 0,7 Total capitaux propres de l'ensemble consolidé 112,7 107,4 DETTES Dettes non courantes Avances conditionnées 5,2 5,2 Emprunts 347,8 352,4 Autres dettes à long terme 2,6 2,9 Impôts différés passifs 65,1 63,7 Pensions et indemnités de départ à la retraite 11,2 11,1 Provisions pour autres passifs et autres dettes 43,2 45,0 475,1 480,3 Dettes courantes Fournisseurs et comptes rattachés 164,3 150,8 Dettes d'impôts 3,7 5,3 Emprunts 9,4 9,8 Instruments financiers dérivés 2,4 4,2 Pensions et indemnités de départ à la retraite 0,2 0,3 Provisions pour autres passifs et autres dettes 15,6 18,1 195,6 188,5 Total du passif 783,4 776,2 Compte de résultat intermédiaire consolidé en millions d'euros Au 30 juin 2007 Au 30 juin 2006 Chiffre d'affaires 302,1 280,9 Coût des ventes (220,3) (192,4) Marge brute 81,8 88,5 Frais de distribution et de vente (15,9) (17,2) Frais administratifs (20,9) (21,3) Frais de recherche et développement (8,7) (8,8) Frais de restructuration (0,1) (0,2) Autres charges et produits opérationnels (1,2) 14,7 Résultat opérationnel 35,0 55,7 Charges / produits financiers (9,1) (6,4) Quote-part dans le résultat des entreprises associées (3,6) (1,6) Résultat avant impôts 22,3 47,7 Impôt sur le bénéfice (6,5) (16,6) Résultat net de la période 15,8 31,1 Résultat net - part des minoritaires 0,1 - Résultat net après minoritaires 15,9 31,1 Dont résultat part du Groupe 15,8 31,2 Dont intérêts minoritaires 0,1 (0,1) Résultat par action en euros 0,86 1,68 Résultat par action dilué en euros 0,86 1,68 Etat consolidé des produits et des charges comptabilisés sur la période en millions d'euros Au 30 juin Au 30 juin 2007 2006 Couvertures de flux de trésorerie (2,3) 0,8 Couverture d'un investissement net 0,4 5,4 Ecarts actuariels sur plans de retraite à prestations définies - - Différences de conversion 2,7 (3,5) Impôts sur les éléments imputés directement aux capitaux propres ou transférés des capitaux propres 0,6 (3,0) Profit net comptabilisé directement en capitaux propres 1,4 (0,3) Résultat de l'exercice 15,8 31,1 Total des produits comptabilisés durant l'exercice 17,2 30,8 Revenant : Aux actionnaires de la société 17,2 30,9 Aux intérêts minoritaires - (0,1) Tableaux de flux de trésorerie consolidés intermédiaires en millions d'euros Au 30 juin Au 30 juin 2007 2006 Flux de trésorerie généré par l'activité Flux provenant de l'activité 9,5 39,5 Intérêts versés (9,7) (4,4) Impôts versés (3,2) (8,0) Flux net de trésorerie généré par l'activité (3,4) 27,1 Flux de trésorerie généré par les opérations d'investissement Acquisition de filiales, nette de la trésorerie acquise - (1,8) Achat d'immobilisations de production (8,8) (11,8) Achat d'immobilisations incorporelles (2,6) (3,2) Produits de cessions d'immobilisations de production 0,1 0,1 Produits de cessions d'actifs financiers disponibles à la vente 1,2 1,3 Achats de titres à court terme (1,2) (2,1) Encaissements d'intérêts 2,3 0,1 Flux net de trésorerie généré par les opérations d'investissement (9,0) (17,4) Flux de trésorerie généré par les opérations de financement Achat / Produits sur actions propres (0,1) (0,8) Augmentation / (diminution) des autres dettes à long terme (0,3) (0,3) Flux net de trésorerie généré par les opérations de financement (0,4) (1,1) Variation nette de la trésorerie (12,8) 8,6 Trésorerie et équivalent de trésorerie au début de la période 61,6 64,1 Gains / (pertes) de change sur trésorerie et équivalents trésorerie (0,6) (1,2) Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période 48,2 71,5



Press Contacts: Financial Dynamics Elodie Marchand Tel.: +33-1-47-03-68-17 [email protected] Valery Lepinette Tel.: +33-1-47-03-68-62 [email protected] Saft Jill Ledger Corporate Communications and Investor Relations Director Tel.: +33-1-49-93-17-77 e-mail : [email protected]

Press Contacts: Financial Dynamics, Elodie Marchand, Tel.: +33-1-47-03-68-17, [email protected]; Valery Lepinette, Tel.: +33-1-47-03-68-62, [email protected]; Saft, Jill Ledger, Corporate Communications and Investor Relations Director, Tel.: +33-1-49-93-17-77, e-mail : [email protected]

Réagir sur cette actualité d'électronique

Les dernières infos électronique

20/07/2017 15h09 : Zuken annonce le lancement de XJTAG DFT Assistant pour la suite logicielle CR-8000 de conception PCB
20/07/2017 07h50 : Chargeur de batterie, 36V, abaisseur, à haute intégration, procurant une puissance de sauvegarde sans faille
19/07/2017 08h01 : Régulateur, abaisseur, synchrone, 105V, 2,3A, réalisant un rendement de 96% avec de très bas niveaux d’émiss...
18/07/2017 07h32 : Contrôleur de MOSFET canal N, 60V, rapide, protégé, côté haut, possibilité d’un rapport cyclique de 100%
17/07/2017 17h57 : Pilote de LED, monolithique, abaisseur, synchrone, 36V, 2A à architecture Silent Switcher pour réduire les p...
13/07/2017 07h35 : Amplificateur opérationnel à dérive de tension nulle, à puissance la plus basse de l’industrie en consommant...
11/07/2017 16h48 : Farnell element 14 lance une bibliothèque CAO gratuite en partenariat avec TraceParts
07/07/2017 13h41 : Contrôleur de MOSFET canal N, 150V, rapide, côté haut, possibilité d’un rapport cyclique de 100%
06/07/2017 13h57 : Les smartphones Nokia vont être équipés d'optique ZEISS
29/06/2017 16h19 : Remarquable émetteur-récepteur RS485, durci, répondant au standard IEC niveau 4 des ESD
29/06/2017 13h58 : Régulateur double 3,5A, 17V, 4MHz, abaisseur, synchrone, à modulation à étalement de spectre pour réduire le...
28/06/2017 10h20 : TraceParts publie les chiffres clés sur l’utilisation des systèmes de mouvement linéaire et rotatif dans les...

Actualité électronique

A lire aussi