Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Infineon renoue avec les bénéfices au 1er trimestre

26/04/2006 11h18, par Reuters

Infineon a surpris le marché en annonçant un bénéfice d'exploitation pour le 1er trimestre grâce à ses activités dans l'automobile et l'industrie et dans les mémoires.

Le fabricant allemand de semi-conducteurs a renoué avec les bénéfices après quatre trimestres dans le rouge, alors que le marché tablait sur une nouvelle perte.

La division mémoires, qu'Infineon compte introduire en Bourse, et la division AIM (automobile et industrie) ont affiché un bénéfice. La division communications, qui fabrique des puces pour les téléphones portables et les réseaux télécoms, a en revanche creusé sa perte d'exploitation.

Au total, le bénéfice avant impôts et charges financières (Ebit) est de 28 millions d'euros au titre de ce deuxième trimestre de l'exercice fiscal, à comparer à une perte d'exploitation de 122 millions sur le trimestre précédent.

Les analystes tablaient en moyenne sur une perte de 30 millions d'euros.

"L'activité dans l'automobile constitue la meilleure surprise. La division affiche déjà une marge de 10%, ce que je n'attendais qu'en 2007", déclare un analyste de la banque HVB, Günther Hollfelder.

"Ce qui est aussi très bien, c'est que les mémoires sont à nouveau rentables, même avant le découpage", ajoute-t-il, par allusion à la séparation légale de la division du reste de la société, qui doit intervenir le 1er mai.

Le chiffre d'affaires a lui aussi dépassé les estimations, augmentant de 19% par rapport au premier trimestre de l'exercice à 1,993 milliard d'euros, contre 1,781 milliard attendu en moyenne par les analystes.

La perte nette ressort à 26 millions, soit trois centimes d'euros par action, contre 183 millions d'euros au trimestre précédent et 47 millions d'euros attendus par le marché.

"Les résultats du deuxième trimestre montrent que la division de mémoires comme la division logique sont toutes les deux bien placées pour opérer avec succès une fois scindées", a estimé le président du directoire du groupe Wolfgang Ziebart.

Le groupe a toutefois prévenu que les deux segments de produits logiques du groupe, les composants destinés à l'industrie et aux télécoms, qui resteront après la scission de la division mémoires, verront leurs chiffre d'affaires et bénéfice d'exploitation décliner ce trimestre.

Même si les ventes de téléphones portables restent fortes, ce qui a permis à STMicroelectronics, concurrent européen d'Infineon, de publier mardi un bénéfice en hausse, le groupe allemand reste plus dépendant que ses concurrents de BenQ Mobile, qui perd des parts de marché.

Ziebart avait indiqué récemment que le deuxième trimestre fiscal d'Infineon serait meilleur que prévu, grâce à un retournement du marché à la hausse et à un taux de change euro/dollar plus favorable.

Il avait aussi jugé que les conditions de marché étaient favorables pour l'introduction en Bourse de la division mémoires.

Cette unité fabrique principalement des mémoires DRAM utilisées dans les PC et qui s'échangent quasiment comme une matière première, avec des prix fluctuant largement en fonction des sous- ou surestimations de la demande par les fabricants. Ses comptes sont ainsi très souvent dans le rouge.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi