Retour en haut

Hausse de 47% du bénéfice de Sony Ericsson au 4e trimestre 2005

18/01/2006 11h02, par Reuters

Sony Ericsson, cinquième constructeur mondial de téléphones portables, a publié un bénéfice trimestriel en hausse de 47% et nettement supérieur aux estimations des analystes, résultat du succès de ses derniers modèles.

Le groupe, filiale commune du japonais Sony et du suédois Ericsson, a dégagé sur les trois derniers mois de 2005 un bénéfice avant impôt record de 206 millions d'euros, contre 140 millions un an plus tôt et 173 millions attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Le chiffre d'affaires trimestriel a atteint 2,31 milliards d'euros, contre 2,0 milliards un an plus tôt et 2,06 milliards au troisième trimestre. Le groupe a vendu 16,1 millions de combinés au cours de ces trois mois, contre 12,6 millions en octobre-décembre 2004 et 13,8 millions au troisième trimestre 2005.

"Le quatrième trimestre a témoigné d'une très forte croissance séquentielle du marché que Sony Ericsson a égalée, ce qui se traduit par un trimestre record en termes de volumes, de chiffre d'affaires et de résultat net", souligne la société dans un communiqué.

Sony Ericsson précise avoir écoulé trois millions d'exemplaires de son téléphone Walkman, inspiré du célèbre baladeur musical de Sony, et préparer une version 3G de cet appareil.

Lors d'une conférence téléphonique, le président de Sony Ericsson, Miles Flint, a estimé le marché mondial à 785 millions de combinés en 2005 et il a dit prévoir une croissance soutenue, de l'ordre de 10%, en 2006.

Pour Erkki Vesola, analyste chez Mandatum à Helsinki, les résultats de Sony Ericsson sont dans l'ensemble "conformes aux attentes" et donnent à penser que la croissance du marché a été vigoureuse au quatrième trimestre.

Un trader à Stockholm relève pour sa part que les marges sont meilleures que prévu.

Le titre Ericsson n'en perdait pas moins 1,49% à 26,50 couronnes dans les premiers échanges à la Bourse de Stockholm, moins toutefois que l'indice DJ Stoxx des valeurs technologiques européennes qui perd près de 2% en réaction aux résultats décevants publiés mardi soir par Intel et Yahoo.

Sony Ericsson se classe cinquième parmi les fabricants de téléphones portables, derrière les sud-coréens LG Electronics et Samsung, l'américain Motorola et le leader finlandais Nokia.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi