Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Des appareils électroniques trop gourmands

06/07/2007 18h33, par News.fr

Rapport - Une étude britannique pointe la surconsommation électrique des derniers téléviseurs et autres matériels audiovisuels. Un mauvais point pour la lutte contre les gaz à effet de serre.

L'étude se base sur les habitudes des consommateurs anglais, mais les produits incriminés sont tellement universels que les résultats constituent un bon indicateur. Le problème se pose peut-être juste avec un petit peu plus d'acuité en Grande-Bretagne. D'après le rapport rédigé par l'Energy Saving Trust (ESF), qui milite pour la réduction des rejets de CO², les Britanniques sont les plus gros consommateurs de produits électroniques en Europe.

Et cet engouement sans cesse croissant, alimenté par une avalanche de produits nouveaux, a un prix. Téléviseurs à écran plasma, consoles de jeu et autres équipements de loisirs génèrent une consommation d'énergie représentant 4,5 milliards d'euros par an. Ce qui pèse en moyenne pour 35% de la facture d'électricité dans les foyers anglais. En 2020, précise le rapport baptisé "The Ampere Strikes Back", clin d'oeil au 5e épisode de "Star Wars", cette part devrait atteindre les 50%.

Cette débauche de consommation électrique est le résultat d'un paradoxe. Les téléviseurs les plus modernes, en particulier les écrans plasma, sont les moins avancés en termes d'économie d'énergie. Ils consomment jusqu'à trois fois plus d'électricité que les modèles d'ancienne génération, à tube cathodique. À titre d'exemple, pour une taille similaire, le premier affiche une consommation de l'ordre de 300 Wh contre 120 à 130 pour le second. Cette gourmandise électrique ajoute près de 135 euros à la facture annuelle.

Vivre seul n'est pas sans conséquences

Une situation, souligne le rapport, qui contraste avec les nouvelles générations de réfrigérateurs et de machines à laver. « Dans les autres secteurs, nous constatons que la technologie évolue. Les produits sont de plus en plus efficaces », note Paula Owen, auteur du rapport de l'EST. « L'électronique de loisir n'évolue pas de la même façon ! »

À ce défaut de conception, s'ajoute aussi des changements de comportement. L'étude constate par exemple que la radio ne s'écoute plus forcément sur un poste classique, mais plutôt sur la télévision. De nombreux modèles sont équipés de récepteurs ad hoc. Or, là où un transistor analogique ne consomme qu'un watt en moyenne par heure, un téléviseur en réclamera un peu plus de 100.

La chasse à la surconsommation passe aussi, pour l'EST, par une meilleure gestion des équipements. Laisser sous tension un appareil éteint contribue à alourdir la note d'électricité. L'étude rappelle donc qu'il est préférable d'éteindre tous les appareils lorsqu'ils ne sont pas utilisés ou de les débrancher s'il n'est pas possible de faire autrement.

Sur un autre point, plus sociologique celui-là, l'EST s'arrête sur ce qu'elle appelle la génération Bridget Jones, du nom de la fameuse héroïne, trentenaire, vivant seule. Le rapport remarque que la part grandissante des célibataires n'est pas sans conséquences. Tout est une question de logique et de proportion. Un téléviseur utilisé par une seule personne a davantage de répercussions énergétiques que s'il est regardé par toute une famille. Avec une croissance du nombre de foyers composés de célibataires estimé à 70% en vingt ans, entre 1996 et 2016, les choses ne vont pas forcément s'améliorer.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Les dernières infos électronique

18/09/2017 19h41 : Connecteur de câblage structuré multi-fibre dernier cri : le MTP®PRO
17/09/2017 17h05 : Circuit à double entrée, avec affectation des priorités, solution de rechange pour batterie de sauvegarde, à...
14/09/2017 19h36 : Les solutions de recharge sans fil de Powermat sont entièrement compatibles avec la nouvelle série d'iPhones...
14/09/2017 19h31 : Analog Devices présentera ses solutions dédiées à l'IoT lors du salon IoT World Solutions World Congress !
12/09/2017 20h30 : Contrôleur DC/DC, 42V, à multiples topologies, courant de repos IQ de 15µA, procurant cinq architectures de ...
09/09/2017 09h28 : Contrôleur de MOSFET canal N, 60V, rapide, côté haut, avec possibilité d’un rapport cyclique de 100%
08/09/2017 08h08 : Régulateur µModule inverseur, 58V en entrée, 24W, conforme à la norme EN55022 de classe B
06/09/2017 18h44 : Contrôleur 150V, abaisseur-élévateur, synchrone, supprimant les composants de protection contre les surtensi...
05/09/2017 13h53 : L'attachement de la marque Metz aux procédés de fabrication allemands permet à son téléviseur OLED de rempor...
04/09/2017 19h37 : Makeblock expose ses produits primés Makeblock Neuron et Airblock au salon IFA Berlin 2017
04/09/2017 19h35 : Mixtile présente un contrôleur domotique intelligent indépendant d'Internet lors du salon IFA 2017
04/09/2017 07h58 : Skyworth est sous les feux des projecteurs sur l'IFA 2017

Actualité électronique

A lire aussi