Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

De nouvelles memoires

02/01/2004 17h14, par ADIT

En cherchant a augmenter les performances des memoires actuelles, des scientifiques des laboratoires Princeton et HP viennent de developper une combinaison de materiaux susceptibles de realiser des systemes de memoires tres denses et a faible cout. Le materiau de base servant a cette technologie est un materiau organique appele "PEDOT", deja utilise dans des systemes electroniques tels que les diodes ou les transistors, mais n'avaient encore jamais ete applique pour les memoires.

Desormais, Stephen Forrest et al., ont realise une memoire intitulee "WORM" pour Write Once Read Many-times, en couchant un film plastique conducteur PEDOT, a la surface d'une couche mince de Si, elle meme deposee sur une couche metallique d'aluminium. Les donnees de ce type de memoire, ne peuvent etre ecrites qu'une seule fois, car le procede d'ecriture induit des modifications physiques irreversibles dans le materiau.

Toutefois, elles peuvent etre lues et relues indefiniment. L'equipe a decouvert que le PEDOT, utilise jusqu'alors dans les films photographiques et pour l'affichage video, conduit l'electricite pour de faibles courants, mais devient isolant pour des voltages plus eleves (U > 10 V). Dans une memoire, les donnees necessitent d'etre ecrites comme une chaine de 0 et de 1. Ce nouvel element consiste en une grille de circuits dans laquelle toutes les connections contiennent un fusible PEDOT. Un fort champ electrique applique entraine la fusion du fusible et la fermeture du circuit : on obtient ainsi un 0. Pour un voltage plus faible, le fusible reste intact et le circuit ouvert : ceci constitue le 1. Les chercheurs presentent leur technique comme pouvant realiser des blocs memoires sur une surface d'1 mm2 pouvant stocker 1 Megabits de donnees. Ceci, toutefois, reste 100 fois plus faible que les meilleures memoires magnetiques. Mais l'avantage des WORM, est qu'il ne contiendra pas de parties mobiles, telles que les lasers et moteurs utilises dans les graveurs actuels. Les memoires WORM s'averent interessantes pour des dispositifs de stockage de donnees permanentes, par exemple pour stocker des images numeriques, eliminant le besoin de dispositifs lents, volumineux et chers, utilises pour les memoires magnetiques et optiques actuelles, comme les CD ROM. L'equipe espere desormais commercialiser leur invention. "Ceci pourrait ne prendre que quelques annees", soutient Forrest. Ce travail a ete finance par HP et la NSF.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi