Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Hausse de 46,6% du bénéfice trimestriel de Matsushita

02/02/2006 11h20, par Reuters

Matsushita Electric Industrial, le numéro un mondial de l'électronique grand public, a publié ses meilleurs résultats trimestriels depuis 14 ans et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice à fin mars 2006.

Le groupe japonais a par ailleurs annoncé la cession de ses intérêts minoritaires dans Universal Studios à Vivendi Universal, pour un montant de 1,154 milliard de dollars selon le groupe français.

Matsushita, surtout connu sous sa marque Panasonic, récolte les fruits d'une vaste restructuration achevée au cours de l'exercice passé, alors que ses concurrents Sanyo Electric et Pioneer perdent de l'argent et ferment des usines.

Le groupe d'Osaka, premier fabricant mondial de téléviseurs à écran plasma, a bénéficié de l'engouement des consommateurs pour les écrans plats mais aussi de ventes solides d'appareils photo numériques et de bonnes performances de sa filiale d'éclairage Matsushita Electric Works. Cela lui a permis de compenser des difficultés chez Victor Co of Japan (JVC), sa filiale à 52,4%, et ses pertes dans la téléphonie mobile.

Le bénéfice d'exploitation du troisième trimestre clos fin décembre a augmenté de 46,6% à 129,42 milliards de yens, contre 88,3 milliards un an plus tôt. Sept analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 124,4 milliards.

Le chiffre d'affaires a progressé de 4% à 2.398 milliards de yens, un record.

Pour l'ensemble de l'exercice clos fin mars, Matsushita a rehaussé sa prévision de bénéfice opérationnel à 400 milliards de yens au lieu de 330 précédemment. Le consensus des analystes était de 377 milliards.

"ON N'ARRIVE PAS A SUIVRE LA DEMANDE"

Matsushita a précisé avoir triplé ses ventes de téléviseurs à écran plasma au troisième trimestre, à 700.000 unités. Il est ainsi bien parti pour atteindre un total de 2,1 millions sur l'exercice à fin mars, ce qui correspondrait à une part de marché de plus de 30%, et vise quatre millions d'unités vendus pendant l'exercice 2006/2007.

"On n'arrive tout simplement pas à suivre la demande", a déclaré un des responsables du groupe, Tetsuya Kawakami, en présentant les résultats à la presse.

JVC, qui a vu son bénéfice trimestriel fondre de 80% à cause d'un coûteux rappel de produit et de la baisse des prix des téléviseurs à écran LCD, et la téléphonie mobile ont toutefois limité la croissance des résultats.

En décembre, Matsushita a décidé d'arrêter la production de téléphones de la génération actuelle et a en conséquence supprimé 1.400 emplois, ce qui a entraîné des charges de restructuration de 10 milliards de yens.

Il estime à 10 milliards de yens également la contribution au bénéfice du groupe de la cession de ses intérêts minoritaires dans Universal Studios Holding 1, holding qui contrôle Universal Music, Universal Interactive et 20% de NBC Universal.

Mais cette opération entraînera en revanche une dépréciation de 190 milliards de yens au niveau de la maison mère, reflétant la baisse de la valeur de cette participation depuis qu'il en avait fait l'acquisition en 1990.

Le groupe japonais, qui détenait 7,66% de la holding, a fait valoir qu'il n'était plus nécessaire de conserver des liens capitalistiques avec des fournisseurs de contenus dans la mesure où se développe la distribution en ligne de ces produits.

Avant l'annonce des résultats, Matsushita a fini en hausse de 1,2% à 2.515 yens à la Bourse de Tokyo. Le titre s'était apprécié de 18% au total en octobre-décembre, en ligne avec son indice sectoriel.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi