Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

De l'utilisation du portable dans les hôpitaux

16/03/2007 17h59, par The Inquirer

Nos voisins d’Outre-Manche remettent aujourd’hui en cause l’idée reçue selon laquelle l’usage du téléphone portable peut provoquer des interférences avec les équipements médicaux sensibles installés en milieu hospitalier. Un grand mythe s’effondre.

La raison d’un tel revirement est essentiellement économique. Prenons l’exemple de la député travailliste Sharon Hodgson qui a mené une vaste campagne contre l’interdiction de l’usage du téléphone portable en milieu hospitalier, dénonçant le coût démesuré des systèmes de communication internes utilisés par les hôpitaux.
Et cette affirmation a d’autant plus de poids quand on sait que le coût des appels mobiles est loin d’être abordable. L’analyste Ofcom a même été prié d’effectuer une étude pour déterminer le coût des appels passés via les deux grands opérateurs Patientline et Premier Managed Payphones.

Mais le bon sens a finalement repris le dessus. Par exemple, le British Medical Journal a révélé que les téléphones portables ordinaires interféraient avec seulement quatre pour cent des appareils médicaux à une distance d’un mètre. Or, le taux d’interférence grimpe à 41 pour cent avec les téléphones utilisés par les services d’urgence (qui utilisent sans doute Tetra) et à 35 pour cent avec les modèles utilisés par les gardiens.

A la lumière de ces constats, le ministère de la Santé a publié une recommandation autorisant l’usage du mobile dans les hôpitaux, sauf à proximité de certains équipements spécialisés.

Nul n’a cru bon de mentionner le cas irlandais, qui accepte depuis des années l’utilisation du portable dans ses hôpitaux sans jamais avoir observé d’effets particuliers.

Cette initiative est bien entendu un coup dur pour toutes les compagnies aériennes qui, bizarrement, considèrent que les téléphones portables et les consoles de jeux vidéos affectent le bon fonctionnement des équipements de navigation embarqués.

 

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique