Retour en haut

Oscillateur sinusoïdale

Certaines conditions étant respectées, si la sortie d'un filtre de bande est ramenée à l'entrée, on obtient un oscillateur sinusoïdal. En elle-même, l'idée n'est pas neuve, mais ici la réalisation est originale.


La sortie du filtre variable, constitué par A1... A3, R7. . . R11, C1 et C2, est ramenée à partir de la sortie de A2 vers l'entrée (côté droit de R7). L'amplitude du signal de sortie est stabilisée au moyen du FET T1, qui constitue avec R1 un atténuateur commandé en tension. La tension de commande est dérivée de la sortie de A1 en passant par un circuit diode résistance et par l'intégrateur A4.


Le signal sinusoïdal est disponible à la sortie de A1, de A2 et de A3. Comme A2 et A3 sont montés en intégrateurs, c'est-à-dire en filtres passe-bas, la distortion à la sortie III sera plus faible que celle présente à la sortie Il, qui, à son tour, sera plus faible que celle existant à la sortie I. Les intégrateurs ont un gain de 1 à la fréquence de résonance du circuit.


La valeur appropriée de C1 et C2 peut se calculer ainsi : C1 = C2 = 16/f où f est exprimée en kHz et C en nF

montage Oscillateur sinusoïdale

Réagir sur ce montage d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique