Retour en haut

Universal Robots présente ses cobots e-Series pour la première fois au CFIA

21/02/2019 10h42, par Universal Robots

Universal Robots présente ses cobots e-Series pour la première fois au CFIA

Universal Robots, fabricant danois de robots légers et pionnier du secteur de la robotique collaborative au niveau mondial, participe pour la première fois au salon CFIA et présentera ses solutions d’automatisation collaborative disponibles avec sa nouvelle gamme de cobots e-Series, dédiées à l’industrie agroalimentaire. Différentes applications dont : une de palettisation (associée à un accessoire OnRobot), une autre de bin picking (combinée aux outils des fabricants Schmalz et Pick-it) et enfin de Pick & Place convoyeur tracking (couplée à une technologie du constructeur PIAB) - réciproquement associées à des robots collaboratifs de modèles UR10e et UR5e - seront en démonstration sur son stand B46 Hall10.

Enfin, un modèle UR3e sera également présenté et permettra aux visiteurs de se familiariser à cette technologie de pointe.

« Les industriels de l’agroalimentaire découvrent avec intérêt les possibilités offertes par l’automatisation collaborative. Permettant de robotiser des tâches simples et répétitives, comme le vissage d'un bouchon, le formage d'un carton, la mise en caisse, la dépose d'une étiquette ou la palettisation, les bras robotiques industriels collaboratifs d’Universal Robots ont toute leur place sur une chaîne de production alimentaire et sont parfois même vus comme un troisième bras », indique Adrien Poinssot, Directeur Commercial France d’Universal Robots.

La nouvelle gamme e-Series bénéficie d’un degré de précision supérieur et d’une sensibilité accrue. Avec son interface utilisateur intuitive et tactile totalement repensée, les cobots e-Series intègrent des avancées technologiques qui permettent d’accélérer le déploiement d’une unité, et ce, pour une plus grande diversité d’applications. Parmi les améliorations notables : la possibilité de gérer à moindre coût un nombre d’applications encore plus important, grâce au degré supérieur de précision et de sensibilité offert par un capteur de force et de couple intégré. Avec une tablette repensée et un logiciel de programmation et de contrôle mis à jour, la programmation est à présent plus simple et plus rapide, quelle que soit l’application concernée.

Les cobots sont éligibles au nouveau dispositif de suramortissement dédié aux PME

Adopté le 20 décembre 2018 par le Parlement et effectif depuis le 1er janvier 2019 pour une durée de deux ans, le suramortissement est un mécanisme comptable permettant aux PME d’amortir un équipement et ses coûts associés (équipement, coût d’installation, d’intégration, de mise au point) pour une valeur de 140%. Il s’adresse aux entreprises de moins de 250 personnes, qui réalisent un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros ou qui ont un total de bilan annuel n’excédant pas 43 millions d’euros. L’économie d’impôt s’élève ainsi à près de 12% de l’investissement total. C’est un dispositif très incitatif pour les PME qui souhaitent moderniser leur outil de production et les automatiser afin de se rendre plus flexible et compétitif.

« Nos cobots e-Series sont des outils simples qui peuvent être utilisés par tous les niveaux d'équipes de production et de conditionnement/expédition afin d'augmenter la productivité, de réduire les blessures ou le stress et de renforcer leur moral. Les applications sont infinies… Le dispositif de suramortissement est un vrai coup de pouce pour permettre aux PME de franchir le pas de l’automatisation collaborative », conclut Adrien Poinssot, Directeur Commercial France d’Universal Robots. 

À propos d’Universal Robots

Universal Robots a été créée en 2005 pour rendre la technologie robotique accessible à tous en développant de petits robots flexibles, facile d’utilisation et à un prix raisonnable avec lesquels il est possible de travailler en toute sécurité. Depuis le lancement du premier robot collaboratif (cobot) en 2008, l’entreprise a connu une croissance considérable et ses robots facile d’utilisation sont maintenant disponibles dans le monde entier. La société, qui appartient à Teradyne Inc., a son siège à Odense, au Danemark, et possède des succursales et des bureaux aux Etats-Unis, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en République Tchèque, en Pologne, en Turquie, en Chine, en Inde, à Singapour, au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande et au Mexique. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.universalrobots.com/fr ou consultez notre blog sur www.blog.universal-robots.com/

Réagir sur cette actualité d'électronique

Les dernières infos électronique

08/07/2019 16h30 : Analog Devices et First Sensor développent des solutions de détection LIDAR en vue d’accélérer l’avènement d...
03/07/2019 07h29 : La vitrine tactile : un atout de taille pour une campagne marketing réussie
26/06/2019 20h41 : Les connecteurs d’Amphenol Socapex accessibles depuis la bibliothèque de contenu CAO 3D TraceParts
11/06/2019 11h52 : Avec sa nouvelle plateforme de conversion RF multivoies à signaux mixtes, Analog Devices permet aux opérateu...
03/06/2019 15h20 : Analog Devices annonce une solution révolutionnaire pour accélérer l'infrastructure réseau sans fil 5G à ond...
28/05/2019 20h18 : Analog Devices annonce un nouveau circuit frontal analogique associant les fonctions de mesure d'impédance e...
16/05/2019 07h42 : Sepro Group et Universal Robots annoncent un nouveau partenariat dans le domaine de la cobotique
02/05/2019 19h16 : WeAreCOBOTS, le premier congrès sur la robotique collaborative organisé en Espagne et inauguré par Universal...
30/04/2019 19h11 : Analog Devices annonce la nomination de Dan Leibholz au poste de directeur technique (CTO)
25/04/2019 18h10 : TraceParts atteint un nouveau record avec 3,5 millions d'utilisateurs enregistrés
24/04/2019 17h42 : PCIM 2019 : Analog Devices présente ses toutes dernières solutions de conversion d’énergie et de gestion de ...
18/04/2019 13h53 : TraceParts apporte son soutien à l’université de Stanford pour un projet de recherche portant sur la convers...

Actualité électronique

A lire aussi