Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Toshiba triple son bénéfice, celui de Fujitsu recule de 66%

31/01/2007 12h38, par Reuters

Toshiba annonce avoir plus que triplé son bénéfice trimestriel grâce à des plus-values de cessions et relève sa prévision sur l'exercice malgré la perspective d'une chute des prix des puces électroniques.

A l'inverse, Fujitsu a accusé une baisse de 66% de son résultat au titre du troisième trimestre sous l'effet d'une concurrence féroce dans les disques durs et a revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires sur l'année.

Comme d'autres conglomérats japonais de l'électronique, dont les produits vont des ordinateurs portables aux lave-linge, les deux groupes s'efforcent de recentrer leurs activités sur quelques secteurs en croissance.

Les marges de Toshiba, deuxième fabricant mondial de puces NAND après le coréen Samsung Electronics, se sont érodées sous l'effet de la baisse des prix de ces mémoires flash. Mais le groupe a affiché un bénéfice net de 72,43 milliards de yens (596 millions de dollars) pour les trois mois à fin décembre, contre 21,9 milliards de yens un an plus tôt, après avoir cédé des parts dans des filiales comme Toshiba Ceramics et Toshiba-Emi.

Toshiba prévoit désormais un bénéfice de 120 milliards de yens pour l'exercice s'achevant fin mars 2007, contre 110 milliards de yens prévus jusqu'ici. C'est largement au-dessus du consensus de 109,7 milliards de yens réalisé par Reuters Estimates à partir des estimations de 17 analystes.

Toshiba a révisé à la hausse ses objectifs en dépit d'une chute de 70% des prix des puces NAND, utilisées notamment dans les iPod d'Apple, attendue sur l'exercice 2006/2007.

Fujitsu, quatrième conglomérat japonais du secteur de l'électronique, a annoncé une chute de 66% de son bénéfice trimestriel, à 1,16 milliard de yens, imputable à une médiocre performance dans les combinés mobiles, les disques durs et les serveurs.

Le groupe prévoit désormais un chiffre d'affaires de 5,1 milliards de yens sur l'exercice à fin mars, contre 5,2 milliards espérés en octobre. Mais il a confirmé sa prévision de bénéfice, qu'il voit à 80 milliards de yens pour l'exercice, juste en dessous du consensus (83,1 milliards).

En dépit de la guerre des prix qui sévit sur le marché des puces, Toshiba a l'intention de miser mille milliards de yens sur trois ans, d'ici mars 2009, pour rattraper son rival Samsung Electronics.

Fujitsu recherche pour sa part des synergies entre ses activités de conseil et ses ventes de serveurs et de disques durs. En compétition avec des groupes plus grands comme IBM dans le conseil aux entreprises et Seagate Technology dans les disques durs, le groupe a bénéficié d'investissements accrus des compagnies financières financières dans les technologies de l'information.

L'action Toshiba a gagné 1,2% entre octobre et décembre et celle de Fujitsu a perdu 4,1%, tandis que le Nikkei progressait de 6,8% au cours de la même période.

Avant la publication de leurs résultats, Toshiba a fini en baisse de 1,3% et Fujitsu a cédé 1,52% mercredi à Tokyo.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi