Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

STM n'est pas opposé à un rapprochement

02/02/2006 18h56, par Reuters

STMicroelectronics n'est pas opposé à un rapprochement avec un autre fabricant de semi-conducteurs, de préférence américain ou asiatique, déclare Alain Dutheil, directeur général délégué du groupe (COO), ajoutant toutefois qu'un tel projet n'est pas à l'ordre du jour.

"Notre position à ce sujet est claire : nous ne sommes pas opposés à un rapprochement avec un autre acteur des semi-conducteurs, à condition que l'alliance conclue ait un sens au niveau industriel et qu'elle crée de la valeur pour nos actionnaires", déclare-t-il dans un entretien à paraître vendredi dans l'hebdomadaire financier Le Revenu.

"En particulier, il faut qu'il y ait des synergies et des complémentarités, tant au niveau des produits que de la couverture géographique. De ce point de vue, un acteur nord-américain ou japonais serait plus attrayant qu'un fabricant européen. Mais le sujet n'est pas encore à l'ordre du jour", ajoute-t-il.

Concernant son activité mémoires, il a réaffirmé que le groupe était en discussions pour nouer des partenariats.

"Comme beaucoup d'acteurs dans l'industrie, nous menons actuellement une réflexion concernant l'avenir de l'activité mémoires. Nous sommes à la recherche d'un partenariat qui pourrait prendre différentes formes, mais pour notre activité téléphones cellulaires, l'accès à ces produits demeure très important", a-t-il observé.

"Malgré de nombreux contacts, il n'existe pas pour l'heure de discussions avancées, ni avec (le groupe coréen) Hynix ni avec un autre fabricant", a-t-il ajouté.

Le groupe coréen est régulièrement évoqué comme partenaire potentiel pour cette activité.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique