Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

ST Microelectronics dément tout rapprochement avec Motorola

22/10/2002 11h26, par ZDNet France

Le fabricant franco-italien de composants affirme ne mener aucune négociation avec Motorola pour le rachat de ses activités semi-conducteurs. Une transaction qui ferait de lui le numéro deux mondial du secteur.
ST Microelectronics (ST) a démenti, mercredi 16 octobre, toute discussion avec l'américain Motorola concernant le rachat de ses activités microprocesseurs, à la suite d'une information rapportée par le Financial Times.

«En référence aux informations publiées aujourd'hui par les médias internationaux, ST Microelectronics dément totalement l'existence de tous types de discussions en cours avec Motorola en ce qui concerne la possible acquisition - ou fusion - des activités semi-conducteurs de cette dernière», a ainsi indiqué sans plus de détails, le fabricant franco-italien dans un communiqué.

Le 15 octobre, le Financial Times affirmait le contraire, citant des sources gouvernementales françaises et italiennes. Actionnaires minoritaires, les deux gouvernements détiennent en effet des parts du capital de ST, via d'un côté deux entreprises publiques françaises (France Télécom et le consortium électronucléaire Areva), et de l'autre Finmeccanica, conglomérat italien détenu en partie par le ministère italien du Trésor.

Ces sources affirmaient que les «deux entreprises discutent d'un accord qui créerait une entité au chiffre d'affaires annuel d'au moins 11,1 milliards d'euros». Un accord qui pourrait même être signé courant 2003, car il aurait le soutien des deux gouvernements.

Avec un tel rachat STM, actuellement numéro trois mondial, deviendrait le second fabricant de semi-conducteurs après Intel. Ces rumeurs de rapprochement sont intervenues quelques heures avant que le géant américain n'annonce mardi de médiocres résultats pour son troisième trimestre 2002.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique