Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Sony dévoile ses ambitions dans la photo haut de gamme

07/06/2006 16h36, par Reuters

Sony a dévoilé d'ambitieux projets pour le segment haut de gamme des appareils photo numériques réflex (SLR) où il compte défier les incontournables Canon et Nikon.

Le conglomérat japonais a annoncé le lancement mondial de son premier appareil SLR (single lens reflex) pour juillet et vise, pour l'année fiscale à fin mars 2007, au moins 10% de ce marché en plein développement et plus rentable que les appareils numériques compacts, soumis à de fortes pressions sur les prix en raison de l'afflux de fabricants à faible coût.

Sony, qui a récemment racheté l'activité SLR de Konica Minolta, compte fabriquer dans un premier temps quelque 80.000 appareils SLR par mois.

Le groupe a évoqué un prix d'environ 100.000 yens (690 euros) au Japon pour le boîtier et d'environ 120.000 yens pour le boîtier et un objectif.

Cela placerait Sony dans le bas de la fourchette des prix du marché des réflex même si son appareil se vendrait plus cher que les premiers modèles de Canon, Nikon, Pentax ou Olympus qui affichent des prix à moins de 100.000 yens.

"Quand les gens parlent d'appareils photo, le nom de Sony n'est pas souvent mentionné, ce qui est très regrettable", a déclaré un directeur exécutif du groupe, Yutaka Nakagawa, lors d'une conférence de presse. "Grâce au lancement d'un appareil SLR, nous voulons conforter notre position parmi les premiers fabricants d'appareils photo."

UNE NOTORIETE A CONQUERIR

Sony est le deuxième fabricant mondial d'appareils photo derrière Canon mais toute son activité s'est focalisée sur les compacts et son manque d'expérience dans la production d'objectifs interchangeables pour les appareils argentiques l'avait jusqu'ici empêché de sauter le pas vers l'appareil numérique réflex.

Le segment est actuellement dominé par une poignée de fabricants qui ont vendu des millions d'objectifs avant l'arrivée de l'appareil numérique, ce qui est considéré comme un atout majeur car la plupart de ces objectifs peuvent être facilement adaptés sur des boîtiers numériques.

Pour combler son retard, Sony s'appuiera sur la technologie Maxxum/Dynax de Konica Minolta qui permettra aux propriétaires d'objectifs de cette marque de les utiliser sur le nouveau boîtier. Konica a vendu 16 millions d'objectifs.

Pour l'analyste Damian Thong, de Macquarie Securities, l'arrivée de Sony sur le marché numérique réflex ne risque guère d'ébranler les deux leaders Canon et Nikon qui jouissent depuis longtemps d'une forte notoriété auprès des photographes professionnels comme des amateurs chevronnés.

Sony, ajoute-t-il, pourrait en revanche séduire de nouveaux consommateurs désireux de franchir un cap en termes de qualité.

"Le principal intérêt pour eux est de viser les gens qui veulent passer à un matériel plus performant avec un appareil réflex d'entrée de gamme, qui va devenir de plus en plus le segment où se trouve la croissance. Je pense que leur stratégie va s'articuler autour de ça."

Les promesses de croissance de ce marché ont également persuadé un autre géant de l'électronique japonais, Matsushita Electric Industrial, de se lancer dans la bataille.

Le propriétaire de la marque Panasonic prévoit lui aussi de commercialiser cette année sa propre version de l'appareil numérique réflex.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique