Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Siemens veut réduire les effectifs allemands de Com

28/04/2006 17h48, par Reuters

Siemens annonce envisager la suppression d'un millier d'emplois en Allemagne au sein de sa division d'équipements de télécommunications Com, une restructuration supplémentaire censée adapter la branche au durcissement des conditions de marché.

Le conglomérat industriel allemand explique que l'évolution des technologies dans le secteur des télécoms se traduit par une réduction des besoins en capacités de production, d'assemblage et de maintenance.

"La réduction des effectifs est inévitable car Siemens doit parvenir à une structure de coûts adaptée à la concurrence internationale sur les prix", explique-t-il dans un communiqué.

La division Com, qui emploie quelque 54.500 personnes dans le monde, a annoncé jeudi avoir réalisé un bénéfice d'exploitation de 27 millions d'euros seulement sur le trimestre à fin mars, pour un chiffre d'affaires de 3,383 milliards.

La concurrence sur les prix qui fait rage dans le secteur est l'une des raisons qui ont conduit les équipementiers Lucent et Alcatel à annoncer leur fusion le 2 avril, pour créer le numéro un mondial des équipements de réseaux.

De leur côté, Nokia et Ericsson ont présenté la semaine dernière des résultats marqués par une baisse des marges dans les équipements.

L'annonce du nouveau plan social du Siemens vendredi n'a pas suffi à enrayer la baisse du cours de bourse du groupe entamée jeudi après la publication des trimestriels, baisse que les analystes ont expliquée notamment par le manque d'information sur les projets concernant Com et la division de services informatiques SBS.

Avant d'annoncer son projet de suppressions de postes chez Com, le groupe avait démenti des informations de l'hebdomadaire Focus selon lesquelles, faute d'acheteur pour SBS, il envisageait de dissoudre la division et de répartir ses effectifs dans ses autres activités.

SBS, qui emploie 34.000 personnes, a creusé sa perte d'exploitation sur le trimestre janvier-mars, à 194 millions d'euros contre 129 millions un an plus tôt.

Le président du directoire du groupe, Klaus Kleinfeld, a promis que chacune des divisions du groupe atteindrait d'ici un an l'objectif de marge d'exploitation qui lui a été fixé, soit cinq à 6% dans le cas de SBS.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique