Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Philips va externaliser 50% de sa production de semi-conducteurs

10/01/2004 11h41, par ADIT

L'electronicien neerlandais Philips a annonce en septembre son intention d'externaliser la moitie de la fabrication de ses semi-conducteurs a des entreprises telles que Taiwan Semiconductor Manufacturing Co Ltd.

Sans fixer de calendrier, Philips a devoile cette annee une strategie d'allegement des actifs qui devrait permettre de limiter les investissements massifs que reclame l'exploitation des sites de production de semi-conducteurs. Le groupe fait deja appel a des sous-traitants pour 10% de cette production.

Le groupe desire aller plus loin en externalisant (en sortant de son perimetre de fonctionnement interne) une part croissante de son activite de fabrication. Les produits qui seraient fabriques dans ce cadre par des societes exterieures utiliseront la technologie CMOS standard, tandis que Philips concentrera le reste de sa production interne sur des techniques plus avancees, ou il estime conserver un savoir faire particulier.

C'est a Taiwan que l'on trouve les deux premiers sous-traitants mondiaux de semi-conducteurs, le leader Taiwan Semiconductor et le numero deux United Micro Electronics.

Aux yeux des analystes, cette strategie devrait permettre d'atteindre 70% de taux d'utilisation des capacites sur les usines que le groupe conservera, pendant les creux du cycle economique des semi-conducteurs, lorsque l'offre depasse la demande et que les prix de vente culbutent.

"L'inconvenient, c'est que les marges d'exploitation seront restreintes pendant le point haut du cycle, car une exposition a la sous-traitance conduit a une pression sur les marges. Celles-ci devraient tomber a 18% contre 21% au moment du pic du cycle de production" remarquent certains.

En revanche, sur l'ensemble du cycle, d'un pic a l'autre, les marges de Philips devraient s'ameliorer de maniere significative tandis que les besoins d'investissement ne representeront que sept a huit pour cent du chiffre d'affaires, contre un ratio moyen superieur a 18% pour le secteur des semi-conducteurs dans son ensemble.

L'externalisation se fera aussi sentir sur le chiffre d'affaires, dont la hausse sera inferieure de quelques points de pourcentage aux huit a dix pour cent de croissance moyenne.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique