Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Nokia et des opérateurs dans un projet de paiement par mobile

25/04/2007 18h02, par Reuters

Le numéro un mondial des fabricants de téléphones portables Nokia et plusieurs opérateurs mobiles ont rejoint l'initiative mondiale visant à faire du téléphone portable un véritable moyen de paiement, a déclaré un regroupement de professionnels des télécommunications mobiles.

Le but est de permettre aux consommateurs d'utiliser leur combiné mobile comme un porte-monnaie ou une carte d'accès en le présentant devant un système d'identification sans fil, voire si nécessaire en validant la transaction par la saisie du code d'accès (PIN) du téléphone.

Plusieurs opérateurs européens et asiatiques parmi lesquels KPN, Maxis Communications, Mobilkom Austria, O2, Orange, SFR, SingTel, SKT, et Wind ont rejoint 14 autres opérateurs mobiles qui travaillent au projet depuis plusieurs mois déjà.

"Après plusieurs initiatives éparses, le secteur de la téléphonie mobile se réunit autour d'une seule et même approche pour l'utilisation des combinés mobiles à la place de l'argent liquide ou des cartes plastiques dans des points de vente", a déclaré Rob Conway, directeur général de la GSM Association, qui représente des opérateurs mobiles du monde.

Nokia, ainsi que deux autres fabricants de combinés Samsung Electronics et LG Electronics, intègreront donc à leurs téléphones une puce sans fil.

China Mobile, Vodafone, Cingular -- détenu par AT&T et BellSouth -- ainsi que Telefonica ont d'ores et déjà adopté la technologie sur les téléphones portables compatibles avec leurs réseaux.

Les entreprises participant à l'initiative, en association avec les fabricants de puces NXP et Sony, pionnier dans le domaine des puces sans fil appelées Near Field Communication (NFC), travaillent à définir une norme mondiale pour les systèmes de paiement par téléphone portable.

MasterCard, numéro un mondial du paiement par carte, sera également partie prenante des tests de ce système de transaction qui est beaucoup plus rapide et moins onéreux que d'autres technologies telles que par exemple le recours au SMS.

Les tests devraient débuter au mois d'octobre.

Les transports publics de Londres et Tokyo ont déjà recours à ce système et 12,6 millions de Japonais disposent d'un téléphone avec une puce sans fil qui leur sert de carte de paiement.

Les technologies Mifare, développée par NXP, anciennement Philips Semiconductors, et Felica conçue par Sony sont deux des systèmes les plus utilisés pour les cartes d'accès à des bâtiments ou aux transport publics, ainsi que dans les téléphones portables servant de porte-monnaie.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique