Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Motorola mise sur l'Afrique avec son combiné Motofone F3

20/10/2006 18h16, par Reuters

Motorola prévoit d'augmenter ses ventes de mobiles en Afrique de plus de 25% au cours des trois prochaines années, a déclaré un responsable du deuxième fabricant mondial des téléphones portables, qui vient de lancer un combiné spécialement conçu pour les marchés émergents.

Andre Kangas, responsable chez Motorola des mobiles destinés à l'Afrique subsaharienne, a déclaré s'attendre à ce que son groupe dépasse les 25% de croissance annuelle prévus en 2007 et dans les deux prochaines années grâce à des gains de parts de marché.

Motorola, qui dispute à Nokia la place de numéro un mondial, a vendu en 2006 plus d'un million de combinés par mois sur le continent africain.

"L'industrie table sur une croissance annuelle de 25% entre 2006 et 2009", a précisé jeudi soir à Reuters Kangas au cours d'un entretien. "Je pense que c'est une prévision prudente (…) nous prévoyons de croître plus vite (en terme de volumes)".

La firme américaine a dévoilé cette semaine lors d'une conférence au Cap (pour la première fois en dehors des Etats-Unis), un combiné baptisé Motofone F3, spécialement conçu pour les marchés émergents.

Ce mobile, aussi fin que ceux vendus plus chers par la marque américaine, utilise des icônes et des commandes vocales - qui peuvent être programmées en trois langues - en raison du taux élevé d'analphabétisme des marchés visés. Il sera vendu entre 35 et 45 dollars selon les pays.

L'appareil dispose également d'une large autonomie afin de permettre à des populations vivant en zone rurale et ne disposant pas de l'électricité, de continuer à s'en servir.

Le Motofone sera en concurrence avec les nouveaux combinés de Nokia conçus pour les marchés émergents lancés en début d'année par le groupe finlandais.

Opérateurs et fabricants cherchent à tirer profit de l'énorme demande du marché africain en matière de communications. Selon les analystes, la croissance des abonnements devrait atteindre 40% en 2006 avant de retomber aux alentours de 5% d'ici 2011.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique