Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Mobiles et puces font chuter le bénéfice de NEC au 3e trimestre

26/01/2006 12h10, par Reuters

NEC Corp publie une baisse de 47% de son bénéfice net au troisième trimestre, résultat grevé par les pertes de ses divisions microprocesseurs et téléphonie mobile, mais il a maintenu des objectifs annuels qui dépassent les attentes du marché.

NEC Electronics Corp, la filiale semi-conducteurs du groupe japonais, a souffert de ventes de microprocesseurs médiocres, tandis que ses opérations de téléphonie mobile peinent à concurrencer des géants tels que Nokia et Motorola à l'étranger.

En outre, NEC a perdu la première place des constructeurs de téléphones mobiles au Japon au profit de Sharp sur les six mois au 30 septembre en raison d'une désaffection envers ses combinés, selon l'institut d'études MM.

Pour l'exercice annuel clos le 31 mars prochain, NEC, troisième conglomérat d'électronique japonais derrière Hitachi et Toshiba, maintient son objectif d'un bénéfice net de 60 milliards de yens (425 millions d'euros) contre 67,86 milliards un an auparavant et un consensus Reuters Estimates de 53,4 milliards.

Durant le trimestre octobre-décembre, le bénéfice net a totalisé 20,78 milliards de yens contre 39,41 milliards un an auparavant. Le bénéfice d'exploitation a diminué de 8,1% à 18,98 milliards de yens, tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 2,6% à 1.145 milliards de yens.

Afin de redonner du lustre à ses opérations dans les microprocesseurs, NEC, qui fut numéro un mondial des semi-conducteurs pendant sept ans à partir de 1985, envisage la possibilité de s'associer à des partenaires pour une production commune de semi-conducteurs de pointe.

Les coûts de conception et de production des semi-conducteurs sont exponentiels, à mesure que les technologies de gravure deviennent de plus en plus fines, ce qui rend difficile pour une entreprise isolée d'en supporter seule les investissements.

Pour ce qui concerne ses téléphones mobiles, NEC envisage des coopérations dans le développement et la distribution ou encore une intégration totale des opérations avec d'autres fabricants.

L'action NEC a clôturé en hausse de 1,1% à 742 yens en Bourse de Tokyo, hausse conforme à l'indice local de l'électronique. Elle a gagné 19,3% durant les trois derniers mois de 2005, ce qui est à peu près conforme à la progression de ce sous-indice.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi