Retour en haut

Les robots UR5 ET UR10 d’Universal Robots se transforment en pizzaiolo pour préparer les délicieuses pizza signées PAZZI et offrir une expérience unique de « show cooking »

30/08/2018 14h05, par Universal Robots

Les robots UR5 ET UR10 d’Universal Robots se transforment en pizzaiolo  pour préparer les délicieuses pizza signées PAZZI  et offrir une expérience unique de « show cooking »

Les cobots ont appris à répéter les gestes de base d’un pizzaiolo grâce à l’équipe d’EKIM porteur du projet et au chef Thierry Graffagnino, triple champion du monde de la pizza

Paris, le 30 août 2018 – Universal Robots, fabricant danois de robots légers et pionnier du secteur de la robotique collaborative au niveau mondial, a été choisi par la start-up française EKIM pour concevoir son robot pizzaïolo : PAZZI. Composé de bras UR10 et UR5 d’Universal Robots, PAZZI est capable de préparer jusqu’à 5 pizzas simultanément, près de 500.000 combinaisons de recettes, et ce à toute heure. Avec ce projet, EKIM souhaite offrir une solution de restauration optimale et de qualité pour des lieux de grand passage (gares, aéroports, grands boulevards, centres commerciaux, grands magasins ou campus) et contribuer à réduire le problème de junk food de la société actuelle. 

PAZZI, commercialisé par EKIM, est un concept de restauration rapide “fast good food” clé en main proposant de la pizza de qualité basée sur des ingrédients sains et naturels. 100% autonome, de la commande à sa réception. EKIM a été aidée dès le départ de son projet par Sysaxes l’un des distributeurs en France d’Universal Robots pour la fourniture des cobots et des principaux accessoires agréés par Universal Robots. 

« Avec notre distributeur, nous accompagnons EKIM sur le projet depuis 2013. La principale difficulté rencontrée durant la conception de ce show culinaire était la température à laquelle sont confrontés les robots dans un environnement restreint. Nos cobots ont su relever le défi et travailler dans ces conditions très particulières », commente Jacob Pascual-Pape, General Manager of Southern Europe and MEA chez Universal Robots.

PAZZI est équipé de 3 bras robotisés visibles du public, deux UR10 et un UR5 qui travaillent tous trois de concert. Ils sont affectés à la découpe et aplatissement du pâton, au dépôt des ingrédients choisis, à la mise en cuisson, à la découpe et à l’emballage des pizzas. Ils offrent une expérience visuelle unique : le show cooking. Les clients peuvent voir les robots préparer leur commande, en exécutant des mouvements développés avec élégance.     
Pour manipuler les ingrédients nécessaires à la conception des pizzas, les robots ont été équipés de pinces Robotiq, conçues pour les robots collaboratifs et certifiées Universal Robots+, l’écosystème d’applications d’Universal Robots. 
Aux côtés de l’équipe d’EKIM et du chef Thierry Graffagnino, triple champion du monde de la pizza, les cobots ont appris à répéter les gestes d’un pizzaiolo pour créer à chaque fois une pizza unique basée sur le dépôt aléatoire des ingrédients.


Ces pinces Plug + Play sont simples à programmer, disposent d’une charge utile élevée, et d’options d’ouverture indispensables pour la conception de ce type d’application. « Nous avons choisi les cobots Universal Robots car ils étaient les seuls robots du marché suffisamment légers, précis et esthétiques, tout en ayant une grande portée et une charge utile adaptée à nos besoins », détaille Cyrill Hamon Directeur Général délégué d’EKIM en charge des systèmes automatisés. 

Le projet d’EKIM est très proche de l’idée initiale qui a motivée l’un de fondateurs d’Universal Robots : « A l’origine, Universal Robots a été lancé suite à l’observation d’un manque de main d’œuvre dans l’industrie alimentaire. Ainsi nous avions essayé de disposer peppéronis ou des tranches de tomates congelées sur des pizzas avec un robot industriel traditionnel. Rapidement nous constations que le robot était trop gros et maladroit pour répondre aux besoins des entreprises alimentaires. C'est ainsi qu’est née l'idée d’Universal Robots et des cobots. » commente Esben Østergaard, CTO et cofondateur d’Universal Robots.

Plus de 5 000 heures et 6 000 pièces seront, au total, nécessaires à la conception des systèmes constituant le restaurant autonome délivrant des pizzas. La start-up a pour objectif de lancer un concept clé en main inédit de restauration en franchise ou licence courant 2019 après un pilote qui devrait être lancé en France d’ici la fin 2018 – sous le nom PAZZI.

 

A propos d’Universal Robots

Universal Robots a été co-crée en 2005 par le CTO d’Universal Robots, Esben Østergaard, le lauréat 2018 du prix Engelberger – qui voulait rendre la technologie robotique accessible à tous en développant des petits robots flexibles, facilement programmables et peu couteux, avec lesquels il serait possible de collaborer en toute sécurité. Depuis le lancement du premier robot collaboratif (cobot) en 2008, l’entreprise a connu une croissance importante à travers le monde avec la vente de son cobot facile à utiliser. L’entreprise, détenue par l’américain Teradyne Inc basé à Boston, a son siège à Odense au Danemark et détient différentes succursales et bureaux en régions ainsi qu’aux Etats Unis, en Allemagne, Espagne, Italie, République Tchèque, Turquie, Chine, Inde, Singapour, Japon Corée du sud, Taiwan et Mexique. En 2017, Universal Robots réalisait un chiffre d'affaires de 170 millions USD. Pour plus d’informations, rendez-vous à l’adresse suivante www.universal-robots.com/fr/

A propos de EKIM

Ekim est une start-up française spécialisée dans la food tech, créée en décembre 2013 par deux jeunes ingénieurs -Sébastien Roverso et Cyrill Hamon - toujours dirigeants de l’entreprise aux côtés de Philippe Goldman, son CEO. Après une levée de fonds de 2.2m€ auprès de Partech et Daphni, EKIM commercialisera son concept dès janvier 2019 sous la marque PAZZI. Les bureaux et l’atelier de R&D où se trouvent les premiers robots d’EKIM sont situés à Montévrain (77) – Marne la Vallée.  La fabrication des machines robotisées a été réalisée par des entreprises françaises, notamment le groupe MIND. Des organisations diverses ont collaboré généreusement au projet : Sysaxes, par le prêt des cobots Universal Robots, Acrelec, entreprise leader dans les écrans phygitaux dans le cadre de son programme start-up et le centre de recherche de Strate, école de design à Sèvres. Plus d’infos sur www.EKIM.fr 
 

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi