Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Les «nomades» portent les ventes d'électronique grand public

04/02/2006 09h37, par LeFigaro.fr

BALADEURS, navigateurs de poche, lecteurs portatifs de DVD... Les Français dépensent toujours plus pour s'équiper en produits high-tech. La nouvelle mode ? Les appareils que l'on emmène partout avec soi : traditionnels appareils photo et vidéo, ordinateurs portables, téléphones mobiles, baladeurs, consoles de jeux, GPS...

En 2005, les ventes de produits d'électronique grand public ont progressé de 6%, totalisant un chiffre d'affaires de 18,1 milliards d'euros. Mais le matériel «nomade» progresse plus vite encore : de 10% en un an ! Ainsi, 27 millions de ces joujoux coûteux ont été écoulés en France pour un total de 7,6 milliards d'euros. Les ventes de navigateurs portatifs ont créé la surprise : un demi-million d'appareils ont été vendus l'an dernier et un million devraient être écoulés en 2006. Ce gadget, qui permet de se situer où que l'on se trouve, en France ou en Europe, a trouvé de nouveaux usages. Alors que le GPS était d'abord destiné aux automobilistes, il s'est étendu aux motocyclistes et s'adresse à présent aux piétons. L'institut GfK estime que, d'ici à 2007, 25,3 millions de ménages pourraient s'en équiper.

Autre équipement dont les ventes progressent : les lecteurs de DVD portables. Ils permettent de valoriser un parc de DVD estimé à plus d'un demi-milliard d'unités en France. D'après GfK, 700 000 lecteurs portatifs pourraient être vendus l'année prochaine. Les analystes du groupe d'études pensent que les ventes de baladeurs réservent cependant encore de belles surprises. Il s'en est commercialisé 4,7 millions l'an dernier. Cette année, les ventes de téléphones mobiles dotés d'une fonction baladeur viendront aussi conforter le phénomène.


La hi-fi traditionnelle s'effondre

Cet engouement pour les objets portatifs a fait émerger une nouvelle gamme de produits adaptables aux appareils nomades : les mini-enceintes connectées aux baladeurs ou les ministations d'accueil de mp3 – les «docking stations» dont les ventes ont progressé de 127% en un an. Du coup, les ventes d'appareils hi-fi traditionnels s'effondrent. En 2006, on estime que le chiffre d'affaires de la hi-fi devrait approcher les 500 millions d'euros, soit deux fois moins qu'en 2003.

Les fabricants de matériels explorent désormais de nouveaux concepts audio, de petites enceintes sans fil installées dans les différentes pièces d'un appartement avec un «music center» que l'on peut activer d'une pièce à l'autre.

Mais l'essor des produits nomades est contrebalancé par les ventes d'équipements lourds : les écrans (à tube cathodique ou plats), qui représentaient encore 50% du chiffre d'affaires de l'électronique grand public en France en 2005. Par ailleurs, le lancement de la PS3, la nouvelle console de salon, devrait redonner des couleurs à ce segment de marché en chute de 24% en 2005, alors que leurs petites soeurs portatives, lancées l'année dernière, ont vu leurs ventes multipliées par trois.

Même si, dans l'Hexagone, les ménages dépensent de plus en plus pour acquérir des «biens techniques», les Allemands et les Anglais font bien mieux. Outre-Rhin, les ventes d'électronique grand public ont augmenté de 11% en 2005. La Coupe du monde de football devrait encore accentuer cette hausse à 13% en 2006. En parallèle, la Grande-Bretagne a enregistré une croissance de 13% qui devrait se tasser en 2006. L'arrivée de la télévision haute définition, attendue au printemps, gonflera certainement le chiffre d'affaires des fabricants de téléviseurs.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique