Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Les fabricants de puces au coeur de la convergence numérique

06/01/2006 17h59, par Reuters

Les fabricants de microprocesseurs sont devenus les principaux artisans de la convergence numérique en s'immisçant dans les divers produits vedettes du Consumer Electronics Show de Las Vegas, le plus important salon de l'électronique grand public.

Si le grand public connaît et apprécie l'image de marques comme Apple, Sony, ou Tivo, il ignore souvent que leurs produits électroniques disposent d'une puce de silicium capable de traiter, de stocker et de transmettre quantités d'informations, allant des chansons aux feuilles de calcul.

"Nous pensons que 2006 va vraiment marquer le début de la convergence dont nous parlions depuis tant d'années", a déclaré Hal Speed d'Advanced Micro Devices, deuxième fabricant mondial de microprocesseurs pour PC.

"Jusqu'ici tout le monde se demandait qui des fabricants de PC ou des sociétés d'électronique allait l'emporter ? AMD répond les deux. Nous les acteurs de l'industrie du PC pouvons travailler de concert avec ceux de l'électronique afin de tirer la meilleure expérience possible."

Jeudi, Paul Otellini, le directeur général d'Intel, numéro un mondial des puces, a dévoilé une nouvelle plate-forme baptisée "Viiv" (prononcez vaïve) destinée à introduire le PC dans le salon, grâce à de nouveaux composants et une à interface plus ergonomique.

"Pour parvenir à cela, nous devons être capables d'intégrer le confort d'un grand écran, les atouts d'un PC et la richesse d'internet. C'est la combinaison du matériel et du logiciel, qui apporte une nouvelle expérience dans l'exploitation des médias", a déclaré Otellini.

Intel et Google ont également indiqué qu'ils intégreraient le service de recherche vidéo du numéro un mondial de la recherche dans Viiv, renforçant ainsi la crédibilité de la nouvelle plate-forme du fondeur.

"Avec l'explosion des loisirs numériques, les consommateurs auront besoin d'outils capables de leur permettre d'identifier simplement le contenu qu'ils désirent et de pouvoir le lancer quand ils le veulent", a déclaré dans un communiqué Kevin Corbett, vice président d'Intel en charge de la division Produits numériques pour le grand public.

AU-DELA DU PC

Le discours d'introduction d'Otellini au Consumer Electronics Show (CES) coïncide avec le lancement la veille par AMD de "Live", un projet destiné à combler le fossé entre le PC et la télévision en fusionnant certaines fonctionnalités d'internet et des diffuseurs.

"Ces initiatives visent à montrer comment ils travaillent pour faire entrer le PC dans l'univers du loisir à la maison", a déclaré Dean McCarron, à la tête du cabinet d'étude de marché Mercury Research, s'exprimant sur les programmes lancés par Intel et AMD.

"Si la pénétration des PC et des combinés bon marché continuera de tirer le marché cette année, nous pensons que le décollage des nouvelles technologies et des innovations seront le principal moteur de la croissance pour l'industrie", a déclaré Michael Masdea, analyste spécialisé dans les semi-conducteurs au Crédit Suisse First Boston.

Des fondeurs connus principalement pour leurs produits professionnels sont à présent en train de surfer sur le boom du marché grand public.

L'un d'eux, Broadcom, dont le coeur de métier est consacré aux réseaux d'entreprises, s'est par exemple diversifié l'année dernière vers l'électronique grand public, quand ses puces vidéo ont été choisies par Apple pour équiper ses derniers baladeurs iPod.

"Broadcom est très bien placé pour profiter de son expertise dans la transmission des données à haut débit en l'élargissant à l'émergence de la vidéo en haute-définition, de la voix et des applications audio pour les entreprises et le grand public", a déclaré Ruben Roy, analyste chez Pacific Crest Securities.

Avec le décollage de la haute définition et de la télévision numérique, Texas Instruments est pour sa part en train de mettre en avant sa technologie DLP, faisant de lui l'un des rares fondeurs à pouvoir approcher directement le consommateur.

Texas Instruments, le spécialiste des technologies sans fil Qualcomm et Freescale Semiconductor, fabricant de processeurs pour téléphones mobiles, sont également en concurrence sur un nouveau champ de bataille, la télévision sur mobile.

"La télévision sur mobile offre à l'industrie des semi-conducteurs une opportunité considérable d'accroître significativement sa présence dans les combinés mobiles", a écrit dans une note récente Michael Masdea.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi