Retour en haut

Les chercheurs de l'universite technique de Vienne developpent un systeme d'alerte pour personnes isolees

02/07/2004 20h57, par ADIT

Les chercheurs du groupe de rechercher sur la technologie de rehabilitation de l'universite technique de Vienne (fortec, http://www.fortec.tuwien.ac.at) ont ete les maitres d'oeuvre du developpement d'un nouveau systeme d'alerte pour personnes isolees. Ce systeme nomme SILC (Supporting Independently Living Citizens) a l'avantage de se declencher automatiquement en cas de probleme. Il est cense apporter davantage de securite et d'independance aux personnes dont les mouvements sont limites et aux personnes agees.

Dans les systemes d'alarmes pour personnes isolees conventionnels, l'utilisateur doit appuyer sur le bouton d'un appareil qu'il porte au poignet ou autour du cou lorsqu'il a besoin d'une aide urgente (chute ou aggravation subite de l'etat de sante par exemples). L'appareil declenche alors un appel vers un central telephonique, qui identifie l'utilisateur et alerte les secours Malheureusement, beaucoup de personnes agees n'osent pas declencher leur appareil de peur de "deranger" pour rien, la declenchent alors trop tard ou bien pire, la personne se trouve dans l'incapacite d'appuyer sur le bouton de l'appareil.

SILC est un appareil qui se porte au poignet, comme un bracelet-montre. Il contient des capteurs qui verifient le pouls, la temperature et l'humidite de la peau de l'utilisateur. Des accelerometres detectent egalement les cas de chute. Les capteurs sont calibres en fonction des donnees "normales" de l'utilisateur. S'il detecte un etat critique, il declenche alors l'alerte.

L'une des difficultes a ete de differencier l'acceleration lors d'une chute ou bien lorsque l'utilisateur bouge son bras. Afin d'eviter des erreurs d'interpretation, les chercheurs ont implante un algorithme de 3 dimensions qui reconnait les specificites d'une chute.

SILC a ete developpe dans le cadre d'un projet europeen. Outre fortec, plusieurs autres partenaires autrichiens ont participe a son developpement : l'entreprise Tecwings (http://www.tecwings.at), l'institut de diagnostic non-invasif de l'entreprise de recherche Joanneum Research (http://www.joanneum.at/ind), la municipalite de Vienne (http://www.wien.gv.at), le service social de l'ordre de Saint Jean (die Johanniter : http://www.johanniter.at).
Leurs travaux ont ete effectues en collaboration avec des partenaires italiens, espagnols et britanniques.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi