Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Le robot «coureur» de Sony ne convainc pas les experts

14/05/2005 10h39, par ZDNet France

Le géant nippon assure que son nouveau robot QRio est capable de courir, même si sa vitesse de pointe n'est que de 14 mètres par minute. Une maigre performance qui ne satisfait les chercheurs, plus enclins à parler d’effet d'annonce.

«Il est tout à fait exagéré de parler de course lorsqu'un robot de 60 centimètres de haut parcourt 14 mètres à la minute», réagit pour ZDNet Raymond Fournier, chercheur en robotique au Commissariat à l'énergie atomique (CEA), à la présentation de QRio, l'évolution du robot humanoïde de Sony.

«Je pense que Sony a juste intégré quelques algorithmes de marche dynamique, mais il ne s'agit pas encore de course à proprement parler». Pour le chercheur, on est loin du «premier robot coureur au monde», comme le décrit le géant nippon.

Du haut de ses 58 centimètres, pour 7 kilos, cette machine n'est donc capable de "courir" qu'à une vitesse de 14 mètres par minute; ramené à une taille humaine cela fait environ 2,4 km/h. Mais pour Sony la performance est ailleurs: le QRio court car il passe par une phase de vol durant laquelle les deux pieds ne touchent plus le sol.


Sony soigne son image de marque

Là aussi, cela ne semble pas constituer une première. «Nous avons déjà fait courir en laboratoire des robots. Nous avons arrêté ce type de recherche en 1994, car il n'y avait pas réellement d'intérêt industriel», poursuit Raymond Fournier.

«La vraie difficulté est de faire courir un robot sur un terrain accidenté. Il faut une grande modélisation des phénomènes physiques et en déduire les bons algorithmes», précise-t-il.

«Je crois que Sony cherche avant tout à soigner son image de marque. QRio n'est pas un robot vendu. Il s'agit surtout d'une vitrine technologique censée démontrer la qualité technique des produits Sony», estime Fournier qui rappelle qu'au Japon le secteur de la robotique est particulièrement concurrentiel. «Sony doit faire face à Honda, Fujitsu, Hitachi. Il y a donc une course à celui qui proposera la machine la plus évoluée».

Même son de cloche à l'Inria. «Les grands groupes font des déclarations médiatiques qui ne relèvent pas de la communication scientifique», confie un chercheur de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Les dernières infos électronique

24/05/2017 13h05 : Mélangeur très large bande, 3GHz à 20GHz, intégrant un étage tampon à faibles pertes, IIP3 de 23,9dBm en pet...
24/05/2017 13h02 : TI dévoile la plus petite attaque de grille du marché et une solution MOSFET de puissance pour la commande d...
23/05/2017 19h41 : Analog Devices annonce deux nouveaux circuits de commande isolée de grille destinés aux commutateurs de pui...
23/05/2017 13h45 : Contrôleur pour composant alimenté (PD), au standard IEEE 802.3bt, présentant un rendement de 99%
19/05/2017 07h47 : Les mélangeurs large bande RF d’Analog Devices simplifient la conception et réduisent de façon considérable...
16/05/2017 21h10 : TI dévoile avec son nouveau portefeuille les capteurs à ondes millimétriques monopuces les plus précis au mo...
11/05/2017 19h00 : Amplificateur différentiel de gain 15dB, présentant une linéarité OIP3 jusqu’à 50dBm et un bas niveau de bru...
11/05/2017 16h04 : Le format Autodesk FUSION 360 est maintenant disponible sur la plateforme TraceParts
10/05/2017 18h26 : Blue Frog, créateur du robot BUDDY, officialise son premier programme partenaires, et révèle les premières s...
04/05/2017 19h01 : Les nouveaux synthétiseurs RF large bande d’Analog Devices permettent une réduction des dimensions au niveau...
03/05/2017 11h55 : TraceParts publie un e-Book sur les interactions entre concepteurs et fournisseurs de composants
29/04/2017 09h12 : Avec son convertisseur numérique/analogique en technologie 28 nm, Analog Devices établit de nouveaux critère...

Actualité électronique