Retour en haut

Le pionnier de la robotique collaborative Enrico Krog Iversen et le Danish Growth Fund dévoilent une nouvelle entreprise ambitieuse d'outillage robotique

11/06/2018 18h23, par OnRobot

Le pionnier de la robotique collaborative Enrico Krog Iversen et le Danish Growth Fund dévoilent une nouvelle entreprise ambitieuse d'outillage robotique

 L’entreprise se développera grâce à des acquisitions stratégiques et à l’innovation technologique, en s’attaquant au marché balbutiant des outils pour la robotique collaborative. En fusionnant initialement trois sociétés internationales, le nouvel OnRobot vise à devenir le leader mondial sur un marché mondial en pleine croissance en s’appuyant sur la forte position du Danemark au sein de la robotique collaborative

 

ODENSE, Danemark—11 juin 2018—Enrico Krog Iversen, ancien PDG du pionnier de l’industrie des robots collaboratifs, Universal Robots, en collaboration avec le Danish Growth Fund, relève le prochain défi de l’automatisation avec la fusion de trois sociétés innovantes d’outillage robotique pour faciliter la croissance continue de la robotique collaborative, une industrie qui devrait atteindre 8,5 milliards de dollars d’ici 2025.

La nouvelle société combine Perception Robotics, basée aux États-Unis, OptoForce, basée en Hongrie et On Robot, basée au Danemark. La société deviendra OnRobot, ce qui favorisera l’innovation et la facilité d’utilisation de l’outillage robotique. Le siège d’OnRobot sera basé au Danemark sous la direction d’Enrico Krog Iversen, et les trois entités poursuivront également leurs opérations et leur développement. De plus, le réseau mondial de distributeurs d’OnRobot aura accès au support commercial local, à l’assistance technique et à la formation sur les produits depuis les bureaux régionaux de l’entreprise en Allemagne, en Chine, aux États-Unis, en Malaisie et en Hongrie, et d’autres à venir en 2018.

« L’objectif est de construire une organisation leader mondial dans le développement et la production d’outils robotiques. Grâce à d’autres acquisitions et collaborations, nous prévoyons d’atteindre un chiffre d’affaires de plus de cent millions de dollars dans quelques années », a déclaré M. Iversen. Il poursuit : « Les cobots sûrs, rentables et polyvalents sont de plus en plus courants parce qu’ils offrent une programmation sophistiquée et intuitive qui leur permet d’être facilement déployés et redéployés. Les outils robotiques faciles à intégrer, tels que les pinces et les capteurs, deviennent des éléments essentiels pour adapter ces puissants outils d’automatisation à un large éventail d’applications ».

En 2015, Enrico Krog Iversen et le Danish Growth Fund ont vendu la société pionnière danoise Universal Robots à la société américaine Teradyne pour 285 millions de dollars. Avec leur nouvelle entreprise, les deux investisseurs renforcent la position mondiale du Danemark dans le domaine de la robotique.

« Ces dernières années, le Danemark a réussi à s’établir en tant que centre mondial des technologies robotiques. Universal Robots a été un pionnier, et depuis lors, de nombreuses entreprises fortes et innovantes ont été créées prenant racine à Odense, au Danemark. Le nouvel OnRobot a le potentiel de devenir non seulement une entreprise leader mondial, mais aussi un catalyseur pour le développement du cluster robotique danois. Nous sommes heureux de promouvoir cette tendance à travers nos investissements et invitons les entreprises et les investisseurs du monde entier à se joindre à nous », a déclaré Christian Motzfeldt, PDG du Danish Growth Fund.

Les robots collaboratifs, qui travaillent en toute sécurité aux côtés de l’homme dans des applications telles que l’emballage, les tests de qualité, la manutention, l’entretien des machines, l’assemblage et le soudage, représentent actuellement 3 % des ventes mondiales de robots, selon la International Federation of Robotics, mais la part devrait atteindre 34 % d’un marché de 25 milliards de dollars d’ici 2025.

« Cette croissance dépendra très certainement de l’utilisation de cobots dans un plus grand nombre d’applications », a ajouté M. Iversen. « Leur faible encombrement et leur capacité à travailler en toute sécurité aux côtés de l’homme en font des produits idéaux pour les petits et moyens fabricants qui doivent être compétitifs à l’échelle mondiale. Les cobots sont également de plus en plus intégrés au sein de très grands fabricants tels que les usines automobiles, où ils prennent en charge des processus qui ne peuvent être automatisés à l’aide de la robotique traditionnelle. Au fur et à mesure que les types d’applications cobotiques s’étendent, le besoin de nouveaux outils pouvant être intégrés rapidement et facilement dans l’interface utilisateur de cobot s’accroît. Le nouvel OnRobot se fait le champion d’une méga tendance actuelle dans le domaine de l’automatisation. La combinaison des capacités uniques de ces technologies robotiques sous une seule société faîtière dirigée par certains des esprits les plus intelligents de l’industrie robotique les rendra encore plus faciles à mettre en œuvre et à programmer. D’ailleurs, le nouvel OnRobot cherche actuellement à recruter de nouveaux employés en R&D », a déclaré M. Iversen.

 

Des entreprises choisies pour leurs synergies, leur facilité d’intégration et leur vision

Les trois sociétés qui formeront le nouvel OnRobot ont été choisies en raison de la synergie de leurs technologies robotiques, de la capacité de ces technologies à s’intégrer facilement pour fournir un meilleur support, ainsi que de la vision à long terme et des capacités des fondateurs de chaque société.

- On Robot, fondée en 2015, fournit des pinces électriques plug-and-play RG2 et RG6 qui se montent directement sur le bras du robot, sont très flexibles et sont suffisamment simples pour être programmées et commandées à partir de la même interface que le robot sans avoir besoin d’ingénieurs.

- OptoForce, fondée en 2012, fournit des capteurs de force/couple qui apportent le sens du toucher aux robots industriels afin qu’ils puissent automatiser des tâches qui, autrement, nécessiteraient la dextérité de la main humaine.

- Perception Robotics, fondée en 2012 et basée à Los Angeles, développe des pinces avec des capteurs tactiles en caoutchouc souple (« peau ») pour donner aux robots un sens du toucher, en équipant les systèmes d’automatisation de robustes capacités de manutention de matériaux. Ses premières pinces seront disponibles cette année.

Au salon Automatica en juin, OnRobot présentera les premiers produits entièrement intégrés avec des interfaces utilisateur combinées qui simplifient à la fois le développement et l’utilisation des cobots.

 

À propos d’OnRobot
OnRobot, basée à Odense, au Danemark, propose des technologies - tant matérielles que logicielles - utilisées dans l’outillage robotique, principalement pour les robots collaboratifs (cobots). OnRobot se base sur On Robot, qui a été fondée en 2015 par Bilge Jacob Christiansen et Ebbe Overgaard Fuglsang. OnRobot intègre des pinces, des capteurs et d’autres équipements cobot pour faciliter l’utilisation de la technologie dans des applications telles que l’emballage, les tests de qualité, la manipulation des matériaux, l’entretien des machines, l’assemblage et le soudage, et prévoit d’acquérir et de fabriquer des technologies supplémentaires avec un support mondial. En plus de son siège social au Danemark, OnRobot dispose désormais de bureaux de ventes consolidées en Allemagne, en Chine, aux États-Unis, en Malaisie et en Hongrie. Pour plus d’informations, visitez le site www.onrobot.com.

 

À propos du Danish Growth Fund
Le Danish Growth Fund est un fonds d’investissement public qui contribue à la création de nouvelles entreprises en fournissant du capital et de l’expertise. Depuis 1992, le Danish Growth Fund a cofinancé, avec des investisseurs privés, la croissance de plus de 7 300 entreprises danoises, pour un engagement total de plus de 22,5 milliards de couronnes danoises. Le Danish Growth Fund investit des fonds propres et fournit des prêts et des garanties aux petites et moyennes entreprises en collaboration avec des partenaires privés et des institutions financières danoises. Le Danish Growth Fund investit chaque année directement dans une dizaine d’entreprises.
Pour plus d’informations, visitez le site www.vf.dk

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi