Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Le CA de Thomson quasiment stable au 1er trimestre

26/04/2007 17h39, par Reuters

Thomson annonce un chiffre d'affaires de son "coeur de métier" quasiment stable, légèrement inférieur aux attentes, mais estime que le lancement de nouveaux produits soutiendra sa croissance au cours des prochains trimestres.

Le fournisseur d'équipements et de services pour la télévision et le cinéma a dégagé un chiffre d'affaires "coeur de métier" de 1.240 millions d'euros au premier trimestre, alors que les huit analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 1.269 millions.

L'action est stable à 14,46 euros en tout début de séance. Elle a cédé 3,5% depuis le début de l'année après avoir perdu 16,3% en 2006.

Luc Mouzon, analyste chez Exane BNP Paribas, estime que cette publication est assez neutre. "Les chiffres sont à peu près en ligne avec ce que nous attendions, avec une surprise positive dans les volumes de DVD et une faiblesse dans les films et la post-production", explique-t-il.

Le chiffre d'affaires total recule à 1.252 millions d'euros contre 1.270 millions sur la période correspondante de 2006, ce dernier chiffre ayant été retraité pour exclure l'activité Audio/Vidéo et Accessoires (AVA) en cours de cession, dont le chiffre d'affaires était de 24 millions d'euros au 1er trimestre 2006.

A taux de change constant, la croissance du chiffre d'affaires "coeur de métier" ressort en hausse de 4,4%, avec des hausses de 1,9% pour la division Services et de 8,8% pour le pôle Systèmes. Le segment Technologies accuse un recul de 0,5%.

Le groupe a fait état d'un effet de change négatif de 53 millions d'euros sur son chiffre d'affaires coeur de métier au premier trimestre, mais Julian Waldron a souligné que le groupe ne subissait pas d'impact réel puisqu'il produit et vend en dollar.

"Globalement, le chiffre d'affaires du premier trimestre est en ligne avec les prévisions du groupe, reflétant la saisonnalité des activités qui implique une contribution du second semestre toujours plus importante que celle du premier semestre", précise Thomson dans son communiqué, tablant sur une confirmation de cette tendance se confirmer au deuxième trimestre.

OBJECTIFS NON CHIFFRES CONFIRMES

Julian Waldron, directeur financier du groupe, a de nouveau refusé de fournir un objectif chiffré pour la progression du résultat net en 2007.

"Nous pouvons attendre un objectif très clair de forte progression du résultat grâce au recentrage sur le coeur de métier", a-t-il déclaré lors d'une conférence téléphonique.

Pour la période 2007-2009, Thomson confirme anticiper une croissance du chiffre d'affaires de son "coeur de métier" en ligne ou supérieure à celle de son marché qu'il précise évaluer à environ 6%, se basant sur des estimations externes des cinq dernières années.

Il rappelle qu'il prévoit une accélération de sa croissance au cours de la période et qu'elle devrait donc être plus modeste en 2007.

Le pôle Services, centré sur la préparation de contenus pour le cinéma, la télévision et la publicité en particulier, voit ses revenus diminuer de 3% à 548 millions d'euros au premier trimestre 2006.

Le dynamisme des activités de services numériques a été contrebalancé par des performances mitigées dans les services de contenus et la renégociation de contrats avec des baisses de prix dans la duplication de DVD.

"Nous avons renégocié et renouvelé des contrats dans une optique de long terme, avec dans un certain cas un élargissement du champ d'activité, notamment dans la logistique", a souligné Julian Waldron.

Les volumes de vente de DVD ont progressé de 7% à 319 millions d'unités sur le trimestre.

Dans l'autre grande division du groupe, Systèmes et équipements, qui fournit des services d'aide à la diffusion professionnelle, le chiffre d'affaires augmente en revanche à 565 millions d'euros contre 538 millions un an plus tôt.

Thomson a livré 5,3 millions de décodeurs pour la télévision et équipements d'accès pour les opérateurs télécoms au cours du trimestre contre 4,6 millions un an plus tôt.

L'unité Technologie, qui gère la recherche et les brevets, enregistre des ventes peu changées à 124 millions d'euros contre 129 millions.

Le groupe a finalisé en janvier la cession des activités d'AVA hors d'Europe à Audiovox pour environ 70 millions de dollars, mais la vente d'AVA en Europe au suisse Oristano, qui devait être finalisée fin 2006, n'a pas eu lieu.

Le groupe dit poursuivre les discussions avec diverses parties intéressées par les activités d'AVA encore à vendre. Julian Waldron a réaffirmé espérer que le processus serait bouclé cette année.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Nos partenaires shopping


  • Webdistrib
  • Fnac

Actualité électronique

A lire aussi