Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

La technologie RFID tend vers le plus petit

27/02/2007 08h27, par News.fr

Le fabricant HItachi a dévoilé sur le marché une puce d'identification radio de moins d'un millimètre carré. Une avancée notable dans l'univers des technologies de transmissions de données sans contact.

C'est la nouvelle génération de l'étiquette RFID baptisée"µ-chip" (prononcez "Mu chip"). Une puce incroyablement petite, puisqu'elle affiche une taille de 0,4 millimètre carré et une épaisseur de 60 microns, autrement dit 0,006 centimètre. Dans un volume aussi réduit, de la taille d'une poussière, Hitachi réussit la performance d'embarquer 128 bits de données pour un temps de réponse de l'ordre de 20 millisecondes.

Hitachi n'a pas encore associé cette étiquette à une ou plusieurs applications précises. Mais concrètement, cette puce RFID pourrait profiter de sa taille pour être intégrée dans du papier ou du carton pour le suivi et l'authentification d'un produit.

Une antenne spécifique

La miniaturisation à l'extrême ne règle pas pour autant quelques impératifs de taille. Comme c'est souvent le cas pour la technologie RFID, la puce a besoin d'une alimentation extérieure pour fonctionner. Elle est généralement apportée par le lecteur utilisé pour la lecture des données. La puce doit par ailleurs être associée à une « antenne » spécifique d'une vingtaine de centimètres pour pouvoir émettre ses données.

La nouvelle mu-chip reprend en fait le principe de fonctionnement de sa grande soeur. Le premier modèle, 64 fois plus grand, de 0,4 millimètre de côté, avait été utilisé notamment en 2005 sur les billets d'entrée de l'exposition universelle d'Aïchi.

Hitachi travaille prévoit une commercialisation de sa nouvelle application à l'horizon 2010.

 

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique