Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Intel confirme: 10.500 suppressions de postes

07/09/2006 15h42, par Silicon

L'annonce était programmée. Le géant Intel, premier fabricant mondial de semi-conducteurs et processeurs informatiques, va supprimer 10.500 postes, soit 10 % de ses effectifs.

Dans un premier temps, les coupes franches devraient toucher le management, déjà mis à mal ces derniers mois, le marketing et l'information technologique. 5.000 postes sont déjà affectés via les précédentes suppressions de postes et les cessions d'activités. 2.500 autres postes seront supprimés avant la fin de l'année.

En juin, 1400 postes sont partis avec la cession de la division Xscale à Marvell. En juillet, 1000 suppressions de postes exécutifs ont été annoncées. Et en août, 600 postes de la division télécoms ont rejoint Eicon Networks.

Suivront en 2007 d'autres segments du groupe, dont la fabrication et le design. Intel a indiqué qu'il va ramener ses effectifs à 92.000 employés.

Le coût des suppressions de postes devrait être de 200 millions de dollars. En revanche, Intel en attend une économie annuelle de 3 milliards de dollars dès 2008.

"Ces actions, bien que difficiles, sont essentielles au moment ou nous cherchons à regagner des parts de marchés dérobées par notre plus petit rival Advanced Micro Devices (AMD)", a déclaré Paul Otellini, le CEO d'Intel.

Les investisseurs ne sont pas satisfaits !

Pourtant, malgré la satisfaction généralement générée par ce type d'annonce, le titre Intel a plongé de -1,5 % à la bourse électronique de Wall Street durant le nuit, l'annonce ayant été faite après la fermeture de la Bourse de New York.

En fait, des investisseurs ont immédiatement réagi à l'annonce en déclarant que le plan de suppression de postes n'est pas suffisamment sévère. ILs attendaient du géant des coupes plus profondes !

S'ils persistent dans leur position et que celle-ci l'emporte, Intel pourrait prolonger son plan. N'a-t-il pas déjà commencé à se restructurer en se séparent de branches jugées non stratégiques ?

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique