Retour en haut

Infineon, stable, fait moins bien que prévu au 3e trimestre

27/07/2007 20h42, par Reuters

Infineon publie un bénéfice d'exploitation trimestriel stable mais inférieur aux attentes du marché en raison de charges pour restructuration.

En excluant sa filiale de mémoires Qimonda qui a fait état d'une forte perte jeudi soir, le fabricant allemand de semi-conducteurs affiche un résultat d'exploitation avant intérêt et impôts (Ebit) de 13 millions d'euros, stable d'un trimestre sur l'autre dans son coeur de métier.

Ce résultat inclut une charge de restructuration de 20 millions d'euros et une plus-value exceptionnelle de 17 millions d'euros tirée de la vente de ses activités de fibre optique.

Le chiffre d'affaires d'Infineon a lui progressé de 3% à 1,011 milliard d'euros en avril-juin, le troisième trimestre de son exercice, conforme au consensus.

Vingt analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) de 35 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,02 milliard hors Qimonda.

Le titre Infineon gagne 1,8% à 12,42 euros vers 8h40 GMT à la Bourse de Francfort, après avoir reculé jusqu'à 11,72 euros à l'ouverture.

"L'Ebit est un peu léger, principalement en raison du résultat en légère baisse de la branche AIM (Automobile Industrie et Multimarchés), quand on retire la plus-value exceptionnelle liée à la cession", estime Matthias Grossmann, analyste chez WestLB.

La branche Communication a elle réduit à 34 millions d'euros sa perte opérationnelle au troisième trimestre de l'exercice.

DÉSENGAGEMENT DE QIMONDA

Infineon table sur une forte hausse de son Ebit pour le trimestre en cours et sur une progression de son CA, porté notamment par les puces pour téléphones portables.

Infineon s'attend toujours à ce que sa branche téléphonie mobile devienne rentable au quatrième trimestre de l'année mais il n'a pas réitéré son objectif d'un Ebit positif pour l'ensemble de l'exercice, après les mauvais résultats de Qimonda.

Infineon dit travailler activement à une réduction de sa participation de 86% au capital de Qimonda, pour s'en désengager complètement à long terme.

"Nous visons toujours une participation minoritaire. Dans le long terme, nous ne souhaitons plus détenir aucune action Qimonda", a ainsi déclaré le président du directoire d'Infineon, Wolfgang Ziebart, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi