Retour en haut

Forte hausse du bénéfice de Toshiba

28/04/2006 17h47, par Reuters

Toshiba annonce une hausse de 70% de son bénéfice net annuel, dopé par ses opérations dans les mémoires flash, mais le groupe d'électronique japonais anticipe une croissance moins forte de son résultat sur l'exercice en cours.

Toshiba a joui d'une forte demande de mémoires flash NAND, la pompe à bénéfices du groupe, mais leurs prix ont chuté durant le premier trimestre 2006 en raison d'un gonflement de l'offre.

Toshiba est le numéro deux mondial des mémoires NAND derrière le coréen Samsung Electronics. Ces mémoires peuvent conserver les données une fois l'alimentation éteinte et sont couramment employées par exemple dans l'iPod d'Apple Computer et d'autres matériels numériques portables.

Toshiba, qui est aussi le numéro quatre mondial des semi-conducteurs dans leur ensemble, anticipe un bénéfice net de 90 milliards de yens (788 millions de dollars) sur l'exercice 2006/2007 qui a débuté le 1er avril, à comparer au consensus de Reuters Estimates de 95,3 milliards.

Advantest, leader mondial des équipementiers spécialisés dans les tests des semi-conducteurs, a projeté mercredi une amplification des ventes et des bénéfices sur l'exercice en cours en raison notamment d'une demande croissante de mémoires flash, un bon signe pour l'activité NAND de Toshiba.

D'une manière générale, les analystes anticipent une stabilisation des prix des mémoires flash vers le second semestre en raison de la demande saisonnière de baladeurs numériques et d'autres produits électroniques architecturés sur les mémoires NAND.

Sur l'exercice 2005/2006 clos le 31 mars, Toshiba a dégagé un bénéfice net de 78,19 milliards de yens contre 46,04 milliards un an auparavant. Le chiffre d'affaires a augmenté de 8,7% à 6.340 milliards de yens.

Soucieux de ne pas dépendre uniquement des mémoires NAND pour assurer sa profitabilité, le groupe japonais a annoncé en février le rachat de l'américain Westinghouse, la filiale centrales électriques de British Nuclear Fuels, pour 5,4 milliards de dollars.

Même si Toshiba compte partager avec d'autres le poids de cette acquisition en leur réservant 49% du capital, les investisseurs craignent le recours à une augmentation du capital pour son financement.

L'action Toshiba a clôturé en baisse de 0,68% à 725 yens avant l'annonce des résultats. Elle a surperformé le sous-indice de la construction électronique qui a cédé 1,08%.

Toshiba, qui a également profité l'exercice passé d'une forte hausse des ventes de matériel médical, a vu son action progresser de 53% durant l'exercice 2005/2006, surperformant là encore le sous-indice qui affichait 39% dans le même temps.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi