Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Ericsson annonce un bénéfice trimestriel inférieur au consensus

24/04/2006 10h42, par Reuters

Ericsson, le numéro un mondial des équipements de réseaux de téléphonie mobile, publie un bénéfice imposable et des marges inférieurs au consensus au premier trimestre.

Le groupe suédois, qui s'en tient à sa prévision d'une croissance modérée du marché mondial des systèmes mobiles cette année, explique que sa profitabilité a souffert de l'intégration du britannique Marconi, acheté en 2005 pour 2,2 milliards de dollars.

Cette acquisition avait pour objectif de donner un coup de fouet à son activité dans la téléphonie fixe.

Il a fait état d'un bénéfice avant impôt de 6,7 milliards de couronnes suédoises (722 millions d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 7,5 milliards.

Ce résultat est stable par rapport au premier trimestre 2005 et en baisse par rapport aux 10,4 milliards de couronnes du quatrième trimestre.

Le chiffre d'affaires a atteint 39,2 milliards de couronnes, contre 31,5 milliards un an plus tôt et 38,8 milliards attendu en moyenne par les analystes.

La marge brute est ressortie à 43,3% et la marge opérationnelle à 16,9%, alors que le consensus était de respectivement 43,7% et 18,8%. En faisant abstraction de Marconi, Ericsson explique que la marge brute aurait été identique à celle du trimestre précédent, soit 44,2%.

Cette intégration doit produire des synergies mais le groupe suédois pense que certaines d'entre elles n'apparaîtront qu'avec du retard.

Après cette annonce, l'action Ericsson recule de 2,4% à 28 couronnes en avant-Bourse sur Instinet.

"Le volet téléphonie mobile va bien mais Marconi et le fixe pèsent lourdement", observe Greger Johansson, du cabinet indépendant Redeye. "C'est à l'évidence un résultat qui ne répond pas aux attentes et je pense que l'action va baisser".

Mais l'équipementier évoque des éléments de croissance à long terme qui restent solides. "La croissance des abonnements continue, portée surtout par les marchés émergents", note-t-il.

Les services de téléphonie mobile à haut débit 3G continuent de se développer, tout comme la technologie antérieure GSM. Sur une base géographique, l'équipementier fait état d'une hausse des ventes dans l'ensemble des régions.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique