Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Electronique militaire - Finmeccanica prévoit des rapprochements

04/10/2004 20h43, par Boursorama

De nouveaux rapprochements devraient intervenir à terme dans l'industrie européenne de l'électronique de défense, déclare Pier Francesco Guarguaglini, P-DG du groupe italien d'aéronautique et de défense Finmeccanica .

Dans un entretien publié lundi dans le quotidien les Echos, il observe qu'il restera en Europe, après le rapprochement en cours entre Finmeccanica et BAE Systems dans ce secteur, "trois autres interlocuteurs majeurs" dans les métiers de l'électronique de défense : les groupes français Thales < THALES > et Sagem < SAGEM > ainsi que le groupe européen EADS < EADS >.

"Une rationalisation se justifiera à terme et nous aurons à parler à ce moment-là à l'un d'entre eux", déclare-t-il.

BAE et Finmeccanica ont décidé de rapprocher leurs activités dans l'intégration de systèmes et l'avionique.

En ce qui concerne le rapprochement en cours entre Finmeccanica et Alcatel < ALCATEL A > dans les satellites, Pier Francesco Guarguaglini n'exclut pas d'ouvrir ultérieurement cette alliance à Astrium, la filiale de satellites d'EADS.

"Au départ nous avions négocié avec Astrium, puis avec Alcatel Space. Nous avons signé avec ce dernier. Nous allons donc, une fois le 'closing' terminé, nous employer à réussir l'intégration de nos deux sociétés", souligne-t-il. "Quand ce sera fait, la nouvelle société intégrée pourra sans doute évaluer l'éventualité d'aller plus loin avec Astrium". Il confirme par ailleurs que le programme franco-italien de frégates (FREMM) devrait être signé fin octobre à l'occasion du salon Euronaval, qui se tient au Bourget, près de Paris, avec un contrat industriel passé par les Etats "début 2005"./JMB

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi