Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

Electronique : la guerre des prix fragilise les industriels japonais

01/02/2006 18h16, par LeFigaro.fr

High-tech Sur fond de concurrence aiguë, Canon, Sony et Toshiba se sont redressés, mais Pioneer, Sanyo et Fujitsu sont toujours dans le rouge.

LA BATAILLE de l'électronique grand public a fragilisé quelques-uns de ses célèbres combattants. Ces derniers jours, les poids lourds japonais défilent tous à Tokyo pour présenter leurs résultats. Quelques-uns comme Canon, Sony et Toshiba sont en ordre de bataille tandis que Pioneer, Sanyo et Fujitsu accusent des pertes sur les neuf premiers mois de leur exercice. Jeudi, Sony, qui a subi ces derniers mois une lourde restructuration, affichait un chiffre d'affaires en hausse de 3,1% et un bond de 32,5% de son bénéfice d'exploitation. Hier, Toshiba publiait des résultats vitaminés : un bénéfice net multiplié par 13 au troisième trimestre par rapport à l'année passée. La santé du leader de la photo, Canon, est aussi redevenue florissante. Son chiffre d'affaires a augmenté de 8,3% et son bénéfice de 11,9% par rapport à l'année précédente.

Longtemps chasse gardée des grands groupes japonais, le secteur de l'électronique grand public a vu l'arrivée de nouveaux concurrents asiatiques comme Samsung ou LG. Or, en moins de quinze ans, ces derniers-nés de l'industrie high-tech sont devenus leaders sur certains segments. «Les Coréens possèdent quelques atouts remarquables dans ce secteur, souligne Claude Floch, directeur du marketing chez GfK. Arrivés très tard dans ce métier, ils sont extrêmement dynamiques. Ils ont profité d'un saut technologique et n'ont pas été plombés par de lourdes restructurations, des usines à fermer... Ils ont pu concentrer tous leurs investissements sur les nouvelles technologies.»

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi