Retour en haut

Actualité électronique

PARTARGER CET ARTICLE :

Baisse du bénéfice et suppressions d'emplois chez Motorola

22/01/2007 11h05, par Reuters

Motorola, deuxième fabricant mondial de téléphones portables, a annoncé vendredi un repli de son bénéfice trimestriel, conséquence de la baisse des prix de vente de ses combinés, depuis les modèles d'entrée de gamme destinés aux marchés émergents jusqu'au haut de gamme comme le Razr qui se vend très bien.

Le groupe américain devrait supprimer 3.500 postes au premier semestre 2007 pour réduire ses coûts, a déclaré le directeur financier de Motorola David Devonshire.

Il a ajouté lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que son bénéfice par action devrait être cette année équivalent ou légèrement supérieur à 1,13 dollar de 2006, sur un chiffre d'affaires de 46 à 49 milliards. Il a précisé que cette prévision de BPA pour 2007 incluait 7 cents de dépenses liées à des compensations sur actions.

La dégradation des résultats était anticipée par le marché depuis l'avertissement émis par le groupe au début du mois - le bénéfice publié est d'ailleurs légèrement supérieur à celui prévu alors - mais la diminution de la marge est plus marquée qu'attendu par certains analystes.

"Ils ont fait nettement pire que ce que j'attendais", a dit Edward Snyder, analyste de Charter Equity Research. "La marge d'exploitation est tombée à moins de 5% ce trimestre contre 12% au trimestre précédent, ce qui est une baisse très sensible. Le fait qu'ils puissent baisser autant en un trimestre est stupéfiant."

A New York, l'action Motorola, en baisse dans les tout premiers échanges, gagne 3,74% à 19,41 dollars vers 16h10 GMT.

Le bénéfice des opérations poursuivies a été divisé par deux au dernier trimestre de 2006 par rapport à la période correspondante de l'année précédente, tombant à 528 millions de dollars, soit 21 cents par action, contre 1,177 milliard (46 cents/action) au quatrième trimestre de 2005.

Les résultats de l'époque incluaient notamment le remboursement d'une dette de l'opérateur turc Telsim.

Le BPA publié vendredi dépasse nettement la fourchette de 13 à 16 cents hors évoquée le 4 janvier par le groupe, en raison de la comptabilisation d'éléments exceptionnels comme un crédit d'impôt.

Le chiffre d'affaires s'inscrit en hausse de 17% à 11,8 milliards de dollars, contre 11,73 milliards attendu en moyenne par les analystes.

Le directeur général, Ed Zander, a expliqué lors d'une téléconférence avec des analystes que la baisse des bénéfices était due notamment à celle des prix du Razr. Il a aussi évoqué un ralentissement du marché américain des téléphones utilisant la technologie iDen développée par Motorola.

Sprint Nextel, troisième opérateur mobile des Etats-Unis, est le plus gros client de Motorola pour les combinés iDen.

LES VOLUMES AU DETRIMENT DES PRIX

Ron Garriques, directeur des activités de services mobiles, a mentionné les importantes baisses de prix sur les modèles les plus chers de la gamme mais aussi sur les modèles d'entrée de gamme destinés aux pays émergents, sur lesquels il constate concurrence sur les prix qu'il qualifie de "brutale".

Motorola a livré sur octobre-décembre 65,7 millions de combinés au quatrième trimestre, un chiffre en hausse de 47% sur un an, et il situe sa part de marché à 23,3%, soit près d'un point de plus que sur le troisième trimestre.

Mais pour les analystes, cette croissance des volumes a pour contrepartie des prix de vente plus bas encore qu'attendu depuis l'avertissement.

"Cela prouve la profondeur de l'ornière dont ils doivent maintenant sortir", juge Mark Sue, de RBC Capital, qui évalue le prix vente moyen de Motorola à 119 dollars au quatrième trimestre au vu des résultats publiés, alors qu'il l'estimait à 123 dollars depuis l'avertissement du 4 janvier.

En incluant les activités arrêtées ou cédées, le bénéfice net du groupe a chuté 624 millions de dollars, soit 25 cents par action, contre 1,2 milliard (47 cents/action) un an plus tôt.

Pour le premier trimestre, Motorola table sur une baisse de son chiffre d'affaires, attendu entre 10,4 et 10,6 milliards de dollars. Le consensus des estimations d'analystes ressort à 10,5 milliards selon Reuters Estimates.

Le groupe estime qu'il lui faudra quelques trimestres pour étoffer sa gamme avec des produits capables d'améliorer ses résultats.

Le bénéfice d'exploitation de sa division de combinés a chuté à 341 millions de dollars au quatrième trimestre contre 663 millions un an plus tôt, en dépit d'une hausse de 19% de ses ventes à 7,8 milliards.

La branche d'équipements de réseaux a quant à elle vu son bénéfice d'exploitation revenir de 542 à 428 millions pour un chiffre d'affaires de trois milliards, en hausse de 6%.

En revanche l'activité de réseaux domestiques, qui produit notamment des décodeurs TV, a augmenté ses profits à 118 millions de dollars contre 52 millions au dernier trimestre 2005, pour un chiffre d'affaires en progression de 39% à 980 millions.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique