Retour en haut

AMD investit 7,5 millions dans Transmeta

09/07/2007 17h52, par Presence PC

AMD va investir 7,5 millions d’euros dans la société Transmeta, qui employait Linus Torvald. Cette société produisait des CPU x86 il y a quelques années, mais se limite actuellement à gérer ses brevets et à licencier sa technologie.

Transmeta et les CPU
Transmeta est une société essentiellement connue pour ses processeurs Crusoe. Ces processeurs ne travaillent pas véritablement en x86, mais utilisent un jeu d’instruction VLIW (Very Long Instruction Word). Un logiciel interne, le CMS (Code Morphing Software) se charge de la conversion entre le x86 des programmes et l’architecture du Crusoe. Au départ, les Crusoe étaient attractifs essentiellement grâce à une consommation faible, bien en deçà des Pentium III et Pentium 4 d’Intel. Malheureusement pour Transmeta, les performances étaient assez faibles, et l’arrivée des Pentium-M, qui conjuguaient une consommation faible et des performances élevées, a signé l’arrêt de mort des Crusoe. De plus, les Crusoe (et leurs successeurs Efficeon) étaient gourmands en mémoire vive : le Code Morphing nécessitait de la mémoire vive pour fonctionner, ce qui pouvait limiter les performances sur les machines avec seulement 128 ou 256 Mo de mémoire. Notons qu’AMD a utilisé des processeurs Transmeta avec un Code Morphing modifié pour tester les premières versions de la technologie K8 (essentiellement la partie 64 bits).

Les raisons de l’investissement d’AMD
Il y a plusieurs raisons dans cet investissement. La première, c’est qu’AMD produit et vend des processeurs Transmeta sous sa propre marque. AMD fournit Microsoft pour FlexGo, une plateforme informatique destinée aux pays émergents : Microsoft fournit le matériel et les utilisateurs ne paient qu’à l’utilisation. La deuxième raison est plus intéressante, et est essentiellement financière : Transmeta a attaqué Intel en justice, et accuse le géant des microprocesseurs d’utiliser illégalement des brevets lui appartenant. La plainte concerne tous les processeurs Intel depuis le Pentium Pro (qui date de 1995). Si Transmeta gagnait son procès, Intel devrait payer des dommages très importants à la société, et AMD, en tant qu’actionnaire, gagnerait donc beaucoup d’argent.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi