Retour en haut
La publicité est notre seule source de revenu.
Si vous appréciez lelectronique.com, désactivez votre bloqueur de pub. Merci à vous ! En savoir plus.

2007 Optical Fiber Conference : IBM présentera un émetteur/récepteur optique 8 fois plus rapide

30/03/2007 18h31, par ADIT

A l'occasion de la conférence sur les fibres optiques, Optical Fiber Conference, qui se déroulera du 25 au 29 Mars 2007 à Anaheim en Californie, les chercheurs d'IBM présenterons un prototype d'émetteur/récepteur optique capable d'échanger des données à la vitesse de 160Gb/s. Une telle bande passante correspond à l'équivalent de 4 millions de conversations téléphoniques simultanées. Avec un tel débit, un DVD à haute définition intégral peut être téléchargé en une seule seconde. Ce résultat confirme donc l'émergence de l'ère de la connectivité à grande vitesse qui transformera les communications, le calcul et le divertissement.
Ce démonstrateur silicium a été réalisé en technologie CMOS en intégrant des matériaux optiques (III-V) classiques tels que le phosphure d'indium (INP) et l'arséniure de gallium (GaAs). La faible taille du circuit (3,25mm x 5,25mm) permet d'obtenir la plus haute densité d'information échangée par unité de surface. Le prototype a été conçu de manière à optimiser les coûts de connexions avec les circuits optiques environnants. Un circuit imprimé constitué de plusieurs guides d'ondes optiques à base de polymères est utilisé pour établir les connexions avec les autres dispositifs électroniques.

Les scientifiques du centre de recherche d'IBM, T. J. Watson Research Center, présenterons, lors de la conférence à Anaheim, une publication intitulée : "160-Gb/s, 16-Channel Full-Duplex, Single-Chip CMOS Optical Transceiver,". Ces travaux ont été partiellement financés par la DARPA dans le cadre du programme "Chip to Chip Optical Interconnect (C2OI)" impliquant plusieurs universités et notamment UC Santa Barabara. Le programme C2OI a pour but de résoudre le goulet d'étranglement des interconnexions électriques en microélectronique en obtenant une bande passante adaptable à des interconnexions interpuces (i.e. de 5 à 10 terrrabits/s) tout en minimisant au maximum la consommation énergétique.

Réagir sur cette actualité d'électronique

Actualité électronique

A lire aussi