Electronique
  lelectronique.com : Le Portail dédié à l'électronique : Montage électronique, schéma dépannage Forum électronique  
Electronique
Cours électroniques | Montages électroniques | Logiciels électroniques | Sujets d'examens | Dossiers | Illustrations

Dossiers

 

 Aide au montage (10)
 Comment çà marche ? (11)
 Connectique (19)
 Qui est Qui ? (17)
 Robotique (6)


FICHE
dossier
ENVOYER
à un ami
CONTACTER
l'auteur
RETOUR
catégorie

Dossier électronique \ Comment çà marche ? \

Réaliser et calculer vos selfs


Dossier réalisé par Christian Tavernier - tavernier-c.com


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |           Page 4 sur 5

Les bobinages sur pot ferrite

Lorsque l'on veut réaliser un bobine de valeur un tant soit peu importante, la self à air est assez mal adaptée et il faut faire appel à un élément qui concentre les lignes de champ à l’intérieur de la bobine. Cet élément n'est autre qu'un noyau magnétique mais, pour obtenir des résultats relativement précis, il est conseillé de faire appel soit à un tore de ferrite, soit à un pot du même matériau.

Ces supports, visible sur la figure ci-contre, existent à l'heure actuelle avec des tailles et des références bien précises et, si vous ne les avez pas mélangés dans vos tiroirs, vous pourrez calculer très précisément la self que vous obtiendrez en y bobinant du fil grâce à leur paramètre clé qui est l'inductance spécifique.

Cette donnée est baptisée Al et l'on doit toujours vous la fournir lorsque vous achetez un tel composant. En effet, si vous n’en disposez pas, vous n’aurez aucun moyen de la déterminer et votre pot ou votre tore sera parfaitement inutile. L’inductance spécifique Al dépend du matériau du tore ou du pot car, même si toutes les ferrites se ressemblent, leur composition et leurs propriétés magnétiques varient dans de grandes proportions. Al peut ainsi être compris entre 5 et 1000 environ.

Le calcul d'une bobine réalisée sur un tore ou sur un pot est d’une extrême simplicité puisqu’il fait appel à la relation :

L = n2 . Al

Cette relation impose seulement de faire attention à « l'unité » dans laquelle vous est fournie Al de façon à adapter l'unité de L en conséquence. On trouve en effet parfois du nH par tours carrés ou du pH par tours carrés dans les feuilles de caractéristiques des tores et des pots.

Outre cette simplicité et cette précision de calcul, un autre avantage des tores et des pots est que les selfs qui y sont réalisées sont très peu sensibles à leur environnement et ne rayonnent quasiment pas. C'est exact par nature pour les tores puisque, du fait de leur structure, le noyau magnétique ne comporte aucune ouverture par laquelle le champ magnétique produit pourrait fuir.

Pour les pots c’est un peu moins vrai puisque les deux demi-coquilles ne sont jamais parfaitement jointives, mais les faibles fuites qui se produisent au niveau de leur assemblage sont fortement atténuées par le blindage métallique généralement fourni avec ces derniers (en standard ou en option selon le modèle du pot).

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |           Page 4 sur 5


Tube électronique pentode...
Tube électronique pentode...
6.89€
Gaine annelée fendue noir Ø...
Gaine annelée fendue noir Ø...
3.10€
Radiateur à huile hr-40920e
Radiateur à huile hr-40920e
95.90€
Barrière contrinex...
Barrière contrinex...
54.90€
  Plus de produits électroniques >



Partenaires Etronics ImaginaScience JLT7 Kudelsko LED & Eclairage RegionsJob Screenshots par Robothumb
Contactez-nous | Données personnelles | Bannières | Flux RSS | Publicité | Plan du site
©2001-2014 lelectronique.com - Tous droits de reproduction et de représentation réservés